Devenir la reine des friperies en 5 étapes faciles

“C’est usagé. Ça pue. C’est dégeulasse.” Ça, c’est ce que tu penses des friperies tant que t’as pas trouvé ton premier “trophée de chasse”.

Personnellement, moi, plus le deal est bon et moins je suis dédaigneuse. (!)

Mais tout le monde cherche la réponse à la fameuse question: Quelles sont les meilleures friperies?

Vous n’aimerez pas ma réponse: toutes les friperies sont bonnes.

C’est vrai!  Parce que c’est la trouvaille unique et imprévue qu’on y cherche et l’imprévu, c’est comme l’amour,  ça peut nous tomber dessus à tout moment. Envie d’apprivoiser le shopping seconde main?  Voici 5 étapes faciles à suivre pour devenir la reine des friperies!

Magasiner par matière

Dans certaines friperies, le prix est fixé en fonction du type de vêtement, ce qui veut dire qu’un haut à manches courtes en coton pima par exemple, peut se vendre au même prix qu’un haut à manches courtes en polyester. Comme je cherche toujours le rapport qualité-prix,  je choisis le coton pima. En fait, je magasine surtout les matières naturelles.  Ça vaut plus cher, alors ça représente souvent une meilleure affaire. Je cherche donc les chemisiers en soie, les robes en lin, des vestons en pure laine vierge et tout ce qui est en cuir véritable. Oui, ça veut dire lire les étiquettes de composition. Pour moi, à prix équivalent, une blouse en soie de marque inconnue est une trouvaille beaucoup plus intéressante qu’une blouse semi-griffée en polyester.

Devenir la reine des friperies en 6 étapes faciles

Être objective

Il arrive qu’on trouve des marques de luxe à tout petit prix. Même si j’ai automatiquement une montée d’adrénaline quand ça m’arrive, je garde la tête froide et me pose 2 questions:

-Est-ce que je porterais ce vêtement si ce n’était de l’étiquette Armani/Prada/Burberry?

-Est-ce qu’il est en bon état? Est-il usé?

Il y a une différence entre un vêtement qui a l’air vieux et un vêtement qui a l’air vintage.

Devenir la reine des friperies en 6 étapes faciles

On jase: si tu trouves un item de luxe impeccable et dans ta taille,  il est fort probable qu’il y en ait plus d’un. Les femmes ne se débarrassent rarement que d’un seul vêtement à la fois. Garde l’oeil ouvert!

Être créative

Le vêtement te va comme un gant mais les épaulettes sont too much? Découds-les! Le pantalon te fait des fesses d’enfer mais il est un peu trop court? Raccourcis-le encore plus, ça fera un parfait pantalon 7/8! La robe en coton est parfaite, sauf la couleur? Teint-la!

 

Ne pas se fier à la taille sur l’étiquette

La raison est simple: les gens font altérer les vêtements. Il se peut que la jupe 14 ans ait été rapetissée et soit plus comme une 12 ans.  Tu repères une pièce jolie comme tout? Essaie-la! Un peu grande? Mieux vaut acheter trop grand que trop petit: au prix qu’on paie les vêtements en friperie, c’est quoi une petite altération chez la couturière? Trop serrée? Regarde s’il y a eu altération et si elle peut se découdre. Si le tissu n’a pas été coupé, il y a de l’espoir: j’ai déjà vécu ça avec un haut dont la taille avait été cintrée. J’ai défait les deux coutures de chaque côté, il est revenu à sa taille initiale!

Apporter du Purel

Plusieurs friperies sont très bien maintenues, mais je ne prends jamais de chance. Même si le lieu est propre, et que certains vêtements ont encore leur dernière étiquette de nettoyeur, on ne sait pas d’où viennent les vêtements et qui les a portés, touchés, qui s’est peut-être essuyé les mains dessus après avoir éternué. Avant de te gratter l’oeil ou de te mettre le doigt dans la bouche pour te ronger l’ongle, rappelle-toi ce que je viens de te dire et offre toi un p’tit traitement antibactérien express!

 p.s. Si vous vous demandez si j’achète des chaussures en friperie, la réponse est oui, mais SEULEMENT lorsqu’ils n’ont jamais été portés. Ça se voit tout de suite sur la semelle.

Vous avez déjà déniché des perles en friperies? Partagez la photo de votre meilleur trophée de chasse, ça m’intéresse vraiment!

3 trucs pour prolonger la durée de vie de vos vêtements


Je dis souvent à la blague (mais je le pense vraiment !) que je suis comme une grand-maman, dans le corps d’une femme de 32 ans. Je choisis et j’entretiens chaque vêtement avec soin.

Faire du lavage n’est (généralement) pas une corvée; je détache sur-le-champs, je fais tremper presque chaque brassée, j’ajoute des huiles essentielles à mon eau de repassage bref, je prends plaisir à m’assurer que mes vêtements sont bien entretenus et surtout, qu’ils dureront longtemps.

Voici 3 trucs faciles pour prolonger la durée de vie de vos vêtements!

 

Mieux les choisir 

S’assurer que les vêtements qu’on achète sont bien faits est un bon indice de longévité. Et contrairement à ce que plusieurs pensent, la qualité n’est pas nécessairement chère.  Il suffit de savoir ce qui fait un vêtement confectionné avec amour et selon les règles de l’art. Par exemple, un élastique de qualité, qu’il soit sur un soutien-gorge ou à la taille d’un legging, doit montrer une certaine résistance à l’étirement. Sachant que les élastiques tendent à se détendre avec le temps, il vaut mieux en choisir un bien ferme.

Le coton durable et de qualité, quant à lui, se repère à son épaisseur. Si en tendant le coton d’un t-shirt devant une source lumineuse vous voyez très bien à travers, vous savez que le t-shirt risque d’être moins résistant. Opacité rime avec durabilité !

Mieux les ranger

Le choix de nos cintres peut sembler anodin, mais il a un impact direct sur la durée de vie de nos vêtements.  Pour s’assurer qu’ils ne se déforment pas avec le temps, il suffit d’agencer le bon cintre au bon vêtement. En bois ou en plastique large pour les vestons et les manteaux, antidérapant pour les vêtements délicats et glissant (finissons-en avec les vêtements qui se retrouvent toujours par terre!) les cintres à pantalons pour éviter le froissement… bref, tout pour se tenir loin des cintres en métal mou.

cintres

Pour éviter de marquer les épaules des tricots délicats et des vêtements lourds, ces derniers devraient être pliés et rangés sur une tablette ou dans un tiroir. Pas de place ? On peut les plier et les suspendre sur un cintre, comme un pantalon.

Mieux les entretenir

Un vêtement abordable bien entretenu peut durer très longtemps, alors qu’un vêtement de grande qualité mal entretenu ne durera pas nécessairement plus longtemps.

Si on choisit nos vêtements pour leur bonne confection, il est tout aussi important de vérifier les directives d’entretien du fabricant… et de les respecter. Faire à sa tête sera toujours un risque, sachant que la marche à suivre est écrite en fonction de la partie la plus délicate du vêtement : les paillettes, oui, mais ça peut aussi être la teinture utilisée pour le tissu, l’imperméabilisant…

he2xconcentre_2-324x350

L’emploi d’un bon savon à lessive est aussi un atout et on est nombreuses à vouloir le meilleur des deux mondes: efficacité et respect de l’écologie. À ce niveau, les produits La Parisienne sont un bon choix parce qu’ils sont biodégradables,  faits au Québec et sont 10 à 15% plus concentrés que les autres marques. La philosophie écoresponsable de l’entreprise va de paire avec celle de La Reine du Shopping, alors je me suis dit qu’elle valait la peine d’être soulignée…

Et vous, quels sont les soins particuliers que vous apportez à vos vêtements?

La camisole en coton bio à moins de 10$

Le coton régulier est une des matières les plus polluantes sur la planète.

Sachant cela, chaque petit geste compte pour contribuer à l’environnement.

Comment?

Chaque fois qu’un vêtement est fabriqué en coton biologique à un coût équivalent (ou moindre!) à son comparable en coton régulier, il vaut la peine de choisir l’option écologique.

Pour le savoir, il faut lire l’étiquette de composition.

Cette camisole en coton bio confortable est parfaite sous un cardigan, un chandail de laine ou un veston.

 

Cami-coton bio-Dos

95% coton biologique / 5% spandex.

Lavable à la machine.

En noir ou blanc.

Vous aimez cette cami?

Trouvez-la ici

Choisir ses bottes hiver en 5 points

1. La matière

Que vous choisissiez des bottes en cuir, en suède ou en fibre synthétique, assurez-vous que la tige (la partie supérieure de la botte) soit imperméable. Les 3 matières peuvent être traitées pour résister à l’eau et si c’est le cas, ce sera mentionné sur l’étiquette.

2. La doublure

Peu importe la doublure, retenez que si vous restez immobile à -25, même les meilleures bottes ne feront pas de miracles pour vous.

La Canadienne Modèle Traveler.

Synthétique: généralement faite de polyester ou d’une forme de feutre imitant la laine, comme les bottes Sorel.

En laine: il s’agit d’une doublure faite de laine qu’on a tissée sur une membrane. Elle est commune parce qu’elle représente un excellent rapport qualité-prix.

En mouton: dans ce cas-ci, la peau complète de l’animal est utilisée, son cuir et sa toison, ce qui donne des bottes très chaudes. Communément appelées mouton renversé, elles sont aussi les plus dispendieuses, un prix bien justifié, surtout lorsqu’elles sont fabriquées localement.

saute-mouton-hershey
Saute Mouton. Modèle Hershey.

3.La semelle

Les bottes dont la semelle est flexible seront plus confortables à long terme, surtout si vous marchez beaucoup. Vérifiez aussi qu’elle soit antidérapante. Certains modèles ont même des crampons intégrés, qu’on retourne au besoin. L’épaisseur de la semelle aura aussi une incidence sur la chaleur. Plus elle est mince, plus votre pied est près de la neige!

4. Le poids

Une botte qu’on trouve lourde en la tenant dans nos mains est une botte qu’on risque de trouver lourde dans nos pieds.  Soulevez différentes bottes en boutique pour comparer.

Anfibio- Modèle Siena

5. Le prix

Pour moi, mieux vaut acheter une bonne paire de bottes à 250$ qu’on gardera plusieurs années qu’une paire à 100$ qu’on changera annuellement parce qu’elle ne convient pas.  Au final, cette solution  n’est ni économique, ni écologique.  Le prix plus élevé d’une botte n’est pas uniquement dû à sa qualité, il est encore plus justifié lorsque la botte a été confectionnée chez-nous.

Il existe des qualités dans tous les types de bottes, et retenez ceci:

“Au rayon du bon achat, ce n’est pas toujours le moins cher le mieux.”

 

Kamik Modèle New-York

Plusieurs entreprises québécoises se spécialisent dans la confection de bottes d’hiver, donc voici une petite liste:

Saute-Mouton

Une entreprise familiale de Québec qui fabrique toutes ses bottes à la main. Mention spéciale au modèle Hershey, une botte à semelle compensée et à crampons. Oui, on peut tout avoir!

Anfibio

Certains modèles sont offerts dans les pointures  6 à 14 pour les femmes et 7 à 19 pour les hommes, en plus d’offrir des modèles pour les mollets forts.

Kamik

Kamik chausse toute la famille avec plusieurs modèles fabriqués au Canada. L’entreprise a aussi un programme de recyclage des bottes. On aime!

ByeBye-Pajar

La Canadienne

Toutes les bottes sont fabriquées à la main à Montréal ou en Italie, à partir de suède ou de cuir italiens.

Pajar

La marque offre différentes gammes de prix parce qu’elle a déménagé une partie de sa production en Asie, mais les modèles de la division Héritage (les modèle en mouton) sont toujours fabriqués au Canada.

Le vendredi fou porte-t-il bien son nom?

Il suffit d’avoir vu des images de files d’attentes interminables et de bousculades à l’entrée des magasins pour trouver que oui. Le vendredi fou peut être complètement débile. 1.2 millions de Canadiens ont l’intention de prendre un congé maladie pour aller magasiner demain!

Mais j’expose ici mon point de vue sur le sujet pour démontrer que tout n’est pas que surconsommation et achats inutiles.

Nos comportements, nos choix et le montant final de nos factures peuvent être respectivement civilisés, responsables et raisonnables.

Et je suis certaine que vous en êtes, chère communauté de consommatrices averties, la preuve vivante. Mais si l’appât du solde finit par en faire dépenser plus d’un au dessus de ses moyens, voici quelques astuces faciles.

Trois règles à respecter pour réussir son vendredi fou:

  1. Se procurer des produits qu’on avait l’intention d’acheter de toute façon.

Tant qu’à devoir remplacer le manteau d’hiver du plus vieux, pourquoi ne pas profiter du solde et économiser 40% sur le prix régulier? Simple, mais tellement logique.

     2. Faire du repérage en ligne pour dénicher les meilleures offres.

Qu’on magasine une machine à faire des pâtes alimentaires, des pantoufles ou des skis de fonds, plusieurs boutiques vendent le même produit; assurez-vous de connaître sa valeur réelle et de trouver la boutique où se trouve la meilleure aubaine avant de vous déplacer. Vous gagnerez en temps et sauverez en stress.

   3. Avoir et respecter un budget.

C’est plate, mais lorsqu’on connaît sa tendance aux “ohh! et aux “ahh!”, ce n’est pas juste conseillé, c’est nécessaire.

Où magasiner?

Avec la situation difficile du commerce de détail québécois, ça n’a jamais été aussi important de soutenir le commerce d’ici, nos enseignes québécoises.  C’est le moment de visiter la belle boutique indépendante près de chez-soi, d’opter pour une robe des fêtes confectionnée chez-nous, ou de faire des achats en ligne sur un site québécois ou canadien.

Et si on faisait une bonne action en plus?

Jusqu’au 30 novembre, en rapportant un manteau d’hiver qu’on ne porte plus (de n’importe quelle marque et en bon état) à la boutique Kanuk de la rue Rachel on obtient 200$ de rabais sur un nouveau manteau. Le Chaînon et l’Accueil Bonneau recevront les manteaux et les donneront à des gens dans le besoin. Quand je vous dis qu’il y a du bon…

Qu’est-ce que je fais si…

Vous tombez sur un article vraiment pas cher et tellement fabuleux mais dont vous n’avez pas clairement besoin? Demandez-vous à qui cet article ferait plaisir, et rayez le nom de cette personne de votre liste de cadeaux de Noël! Oui, donner fait aussi plaisir que recevoir…

Tout est une question de choix

Mon vendredi fou, c’est plusieurs façon de contribuer à notre économie locale, de prendre de l’avance dans mes cadeaux de Noël et de trouver ce que je cherche à moindre coût.

Pas si fou que ça, finalement.

J’attendrai les photos de vos trouvailles sur le facebook de la reine!

Laurence

Transformer un pantalon avec 4$ de boutons

Sur n’importe quel vêtement, les boutons n’ont pas toujours à être utiles. Ils peuvent être simplement décoratifs.

Et comme on en trouve de très jolis pour environ 1$ chacun dans les boutiques  de tissus, c’est une modification peu coûteuse.

Ce projet DIY  (pour Do It Yourself – qui se traduit par Faites-le vous-même) donne le look d’un pantalon à pont, que plusieurs associent aux matelots.

Ça donne du oumph à n’importe quel pantalon à devant plat (dont la braguette se trouve sur le côté).

Le seul critère à respecter: s’assurer de fixer les boutons à égale distance. Voici donc comment on peut rehausser le look d’un pantalon avec 4 boutons, en 20 minutes et pour 4$!

pantalon-bouton(2)

avant-après-pantalon-bouton

Devant la facilité de ce projet, j’en ai profité pour faire le même exercice sur une robe, j’ai cousu 6 boutons plutôt que 4 et je trouve le résultat vraiment intéressant. Voyez-le ici.

Partagez si vous aimez!

Relooker nos chaussures pour moins de 2$

Avez-vous déjà songé à changer les lacets de vos chaussures?

C’est un relooking rapide et peu coûteux que j’ai fait sur presque toutes mes chaussures lacées qui manquaient de chic. Visitez votre boutique de tissu locale, vous y trouverez plusieurs types de rubans et cordons (satin, suède, cuir…) à aussi peu que 0.59$ le mètre pour remplacer vos lacets.

  1. Mesurez les lacets originaux pour déterminer la longueur dont vous aurez besoin.
  2. Choisissez une couleur qui se rapproche le plus de celle des chaussures.
  3. Assurez-vous que leur grosseur passe dans les oeillets.

Les possibilités sont infinies, amusez-vous!

Voici les chaussures AVANT.

relooking-chaussures-avant

Et les voici APRÈS.

relooking-chaussures-apres

Si vous aimez cette idée, partagez-la sur votre page Facebook. Ça nous aide à rassembler le plus de consommatrices averties dans notre communauté et ça me permet de continuer à vous offrir des idées pour consommer intelligemment!  Je vous remercie tout de suite car je sais que vous le ferez. 😉

Merciiii!!!

Laurence XOX

Fixer des embellissements sur un chandail de laine

Si vous aimez modifier vos vêtements, vous aimerez les différents projets que je publierai dans les prochains jours.  Ce sont ceux que j’ai présentés lors de ma chronique diffusée ce matin à l’émission Marina Orsini, vous pourrez donc voir les étapes en détails.

On commence avec le chandail de laine!

Qu’on les appelle embellissements ou studs en métal, ils se fixent facilement, en très peu de temps et dans tous les tissus. Mais si vous voulez pouvoir les enlever un jour, privilégiez les matières résistantes ou celles tissées “lousses” qui vous permettront de fixer les embellissements sans briser la fibre.

Munis de 2 petites griffes, il suffit de les faire passer dans le tissu et de les replier à l’aide de la pointe d’un tournevis plat pour les fixer.  Dans les boutiques d’accessoires de couture, ils coûtent entre 0.20$ et 1$ chacun dépendamment de leur taille.

studs-chandail-laine

Voici le chandail avant.

studs-chandail-laine-avant

Et voici le chandail après. J’aurais pu faire tout le tour du col mais j’aimais l’idée de faire juste une partie, c’est plus délicat et j’aime le résultat.

studs-chandail-laine-après

Pour l’entretien, si votre vêtement se lave à la machine, prenez soin de le mettre à l’envers et dans un filet de lavage pour qu’il ne s’accroche pas dans les autres vêtements et qu’il ne s’auto-mutile pas!  Si vous réalisez ce projet, (sur un jeans, les pointes du col d’un chemisier…) partagez une photo avec nous sur Facebook!

Modifier nos vêtements plutôt que s’en défaire c’est pas juste intelligent, c’est écolo et responsable!

Partagez si vous êtes d’accord!

Véro présente sa Collection Courbes

Je n’exagère pas en affirmant que cette Collection Courbes était attendue.  On la réclamait clairement, directement sur la page Facebook de Véro. Visiblement, le message a été tout aussi clairement reçu!

Je souligne au passage la bonne idée d’avoir tenu un concours pour sélectionner les mannequins. Parce que tsé, tout le monde veut prendre la pose à côté de Véro, dans les vêtements de Véro!

Cette ligne s’ajoute donc à l’offre -encore trop limitée- de vêtements conçus pour les femmes voluptueuses.

Il s’agit d’une collection pour les fêtes qui sera disponible dans les magasins Aubainerie dès le 12 novembre.  Vero-Courbes-1 La paillette -symbole du temps des fêtes!- demande d’être traitée aux petits soins. Fiez-vous aux directives d’entretien, toujours écrites en fonction de la partie la plus délicate des vêtements. Vous mettrez toutes les chances de votre côté de conserver vos vêtements scintillants longtemps.

Vero-Courbes-3Comme il s’agit d’une collection des fêtes, les looks proposés sont chic ‘n swell. Mais il est facile d’imaginer les chandails à paillettes sous un veston pour le travail, la jupe et le pantalon noirs avec un beau pull en lainage fin pour une sortie…

Vero-Courbes-5

Vero-CourbesBref, ce sont des pièces parfaites pour les fêtes, mais qu’on porte toute l’année. Oui, j’insiste pour mettre mon chapeau (ma couronne?) de Reine du Shopping qui s’assure qu’on rentabilise nos achats.

Je dis “nos achats” parce que ces pièces sont tirées de la collection régulière de Véro. Bref, les vêtements sont aussi accessibles que la femme à qui on les doit.

Qu’en dites-vous?

Kanuk version 2.0

La semaine dernière, j’ai été invitée à découvrir la nouvelle boutique Kanuk de la rue Rachel à Montréal.

Si vous y êtes déjà allée, (pour la vente annuelle très courue par exemple) sachez que l’adresse civique est à peu près tout ce qui reste de la boutique telle que vous l’avez connue.

Elle a subi une métamorphose digne de ce que la marque est devenue après 41 ans: un nom établi.

Une entreprise québécoise qui a toujours le vent dans les voiles après 40 ans? Je suis d’avis que la qualité de ses produits y est pour beaucoup.

Les consommateurs sont de plus en plus avertis et savent dans quels cas un achat devient un investissement.  Les manteaux Kanuk sont chauds, ils le savent.

vieille-facade-kanuk

kanuk13

Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c’est qu’aux 2e et 3e étages de l’immeuble est confectionnée la totalité des manteaux.  Quand vous marchez sur Rachel à la recherche d’un bon resto  (je vous conseille La Fonderie) vous êtes à quelques pas de l’usine-atelier Kanuk. Des manteaux faits pour nous, chez-nous.  Si vous n’avez jamais vu une fille fière au point de se faire photographier avec Daniel le directeur de production, en voici une.

IMG_9912

Retournons à la boutique. Idée géniale: une cabine a été installée dans le nouveau décor pour y tester les manteaux à -25 degrés. Brrr!

kanuk8

J’adore le look rustic-chic!

kanuk6

Fourrure naturelle ou synthétique: votre choix.

kanuk14

kanuk12

Il faut environ 300 étapes pour assembler les 70 pièces d’un manteau.

kanuk2

kanuk11

kanuk7

kanuk5

kanuk3

Célébrer le succès de Kanuk, c’est célébrer le succès des entreprises québécoises.  Tout le monde a levé son verre de Vodka Pur (la meilleure au monde, une vodka québécoise bien sûr!) à la santé de Kanuk.

Cheers!