5 adresses pour magasiner à New York sans se ruiner

Comment peut-on magasiner à New-York sans se ruiner, sachant qu’on y trouve surtout des grandes enseignes internationales dispendieuses  ou à l’inverse, des marques abordables mais qu’on connait déjà, et qui nous reviennent plus chère en raison de l’échange?

La réponse : ça vaut le coup si on peut dénicher des produits qu’on ne trouve pas chez-nous, ou des petites trouvailles luxueuses mais à prix tout aussi petit.

Soyons honnêtes. Quand on est rendues à magasiner à NY, généralement, c’est que notre garde-robe est bien garnie. C’est de l’extra, du gravy de shopping.

il faut donc chercher des coups de cœurs uniques et des pièces, neuves ou seconde main, qui vont nous rappeler notre escapade à NY.

Ok, je veux bien, mais on les trouve comment?

Suivez la reine du shopping… à New York !

Les ventes d’échantillons

Soiffer Haskin: 317 West 33rd Street, New York

Lors de mon dernier voyage en décembre dernier, j’ai visité la vente d’échantillons ESCADA,  dans un lieu qui s’appelle Soifer Haskin.

C’est un grand local dans un édifice qui ressemble à une petite tour à bureau et qui est loué régulièrement par plusieurs grandes marques pour y tenir des ventes. L’an passé, à pareille date, c’était la vente Hugo Boss.  À l’intérieur, on passe d’abord au vestiaire, où on doit laisser manteau et sac à main (on ne garde que notre portefeuille et notre téléphone.)

Les vêtements sont toujours très bien classés, par couleur et par tailles. C’est facile de s’y retrouver.

Ma surprise est venue dans les salles d’essayage… parce qu’il n’y a pas de salles d’essayage.  C’est une grande pièce vide, où il faut se déshabiller en groupe!  Mais personnellement, plus l’aubaine potentielle est intéressante, moins je suis pudique. 😉

S’abonner aux infolettres des entreprises qui organisent ces ventes d’échantillons, comme Sample260 et Soifer Haskin, c’est la meilleure façon de savoir quelles ventes auront lieu lors de notre séjour à NY.

Mes trouvailles Escada:

Un pantalon type trench à 90$ au lieu de 725$ !

Un jeans à 26$ au lieu de 325$!

Les friperies de luxe

Michael’s Consignment Shop1041 Madison Avenue, New York

C’est une entreprise familiale qui se trouve dans le Upper East Side, sur Madison Avenue depuis 60 ans ! C’est au-dessus d’une épicerie fine, ce qui prouve qu’à NY, il faut parfois se promener le nez en l’air si on ne veut rien manquer. On y trouve que des vêtements et chaussures en très bon état. Des grandes marques comme Hermès, Chanel, Prada… à moindre prix, mais ça reste haut de gamme.

5 adresses pour magasiner à New York sans se ruiner

Beacon’s closet: 10 W 13th St, New York

Beacons’s Closet, une boutique où toutes les femmes se trouvent : les jeunes fashionistas aux cheveux mauves, et les dames chic au chignon blanc bien serré. L’éventail de marques est plus vaste, et les prix sont assez abordables.

5 adresses pour magasiner à New York sans se ruiner

J’ai vu une jupe rouge Valentino à 24$, des chaussures Stuart Weitzman neuves à 45$.

Ma trouvaille:

Un pantalon noir Alexander Wang en laine, cuir et soie à 59$ au lieu de 525$.

 

Les friperies tout court

On peut entrer dans n’importe quelle friperie à NY et faire des trouvailles magiques. Un soir, je suis passée devant une vitrine qui a piqué ma curiosité, je suis entrée et j’ai trouvé un pull en cachemire flambant neuf, une jupe à paillettes pour quand j’aurai besoin d’une jupe à paillettes et une jupe noire en soie. En ressortant avec mes achats, j’ai vu où j’étais vraiment :

La friperie au profil de la fondation de l’arthrite de NY. Pour vrai. 1430 3rd Ave, New York

5 adresses pour magasiner à New York sans se ruiner

Mes trouvailles :

Chandail en cachemire crème Bloomingdale’s (200 pour 35)

Jupe en paillettes Lafayette 498$ pour 25

 

Nordstrom Racks

Dans le quartier Union Square, on trouve une de mes adresses incontournables : Nordstrom Rack, le centre de liquidation de Nordstrom, l’équivalent de Holt Renfrew au États-Unis. On y trouve des vêtements, de la lingerie, des accessoires, pour hommes et femmes, mais c’est surtout le paradis des chaussures griffées à moindre coût.

Nordstrom Rack: 60 East 14th Street New York

Ma trouvaille : des sandales Tod’s à 170$ au lieu de 700.

 

À retenir

Visiter les ventes d’échantillons et les friperies à NY, c’est pas juste avantageux pour les prix et l’unicité des trouvailles qu’on peut y faire, c’est aussi du réemploi, c’est écologique et c’est là qu’on côtoie les new-yorkaises dans leur habitat naturel.

Pour moi, l’expérience est encore plus agréable, parce qu’au lieu de me trouver parmi d’autres touristes, je sens, l’espace de 3 jours, que je suis un peu new yorkaise moi aussi.

La Reine du Shopping à New-York – Épisode 4

Dans ce 4e épisode de La Reine du shopping à New York, je vous fais découvrir la high line, une façon extraordinaire de voir la ville, de se dépayser et tout ça, gratuitement.

Alex et moi, on a un peu risqué notre vie (!) pour vous montrer des images de Canal Street, la rue de la contrefaçon.

Je vous emmène manger des dumplings soupe!

Vous voulez voir les premiers épisodes? Cherchez  le mot new york dans la barre de recherche en haut de la page!

Pour la liste et les liens de toutes mes bonnes adresses, cliquez ici!

Pour revoir tous les épisodes de LRDS à New York, cliquez ici!

 

La Reine du Shopping à New York – Episode 3

Déjà le 3e épisode! Il n’en reste qu’un après celui-ci, surveillez-le!

Je suis maniaque de café et marcher dans New York un gobelet à la main, c’est un de mes plaisirs.

Je partage donc avec vous l’adresse de mon café préféré, et parce que New York sans shopping c’est pas New York: je vous fais découvrir 2 ventes d’échantillons!

 

Pour l’épisode 1 CLIQUEZ ICI

Pour l’épisode 2 CLIQUEZ ICI

.

.

.

.

.

La Reine du Shopping à New York – Episode 2

Dans ce 2e épisode de La Reine du shopping à New York, je vous donne mon truc pour économiser sur le stationnement et je vous emmène visiter un endroit que j’adore à New York.

Il s’agit du Chelsea Market, une découverte gratuite à faire absolument!

.

.

.

.

.

 

La Reine du Shopping à New York – Episode 1

Chaque année, on fête notre anniversaire de couple à New York. Et si on est en mesure de faire ça, c’est qu’on agit en roi et en reine du shopping: on s’organise pour tout payer moins cher. Il y a toujours une façon de ne pas payer le même prix que tout le monde à New York. Et plus on est rusé, plus on peut profiter de notre voyage, tout voir, tout goûter, sans jamais avoir l’impression de se priver.

On a donc décidé de partager avec vous nos astuces et nos bonnes adresses en matière de restaurant, de shopping, de divertissement et même de stationnement!

Il y a des activités qui ne coûtent rien, on les aime aussi celles-là!

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre infolettre en haut de la page, vous recevrez chaque épisode par courriel en avance!

Voici le premier épisode!

Et pour toutes les adresses vues dans chaque épisode, cliquez ici!

 

La Reine du Shopping à New York – Mes bonnes adresses

New York fait partie de mes villes préférées.

Pour son shopping bien sûr, mais aussi pour ses restos et ses différents quartiers à explorer à pied, un latte dans une main, la main de mon chum dans l’autre.

Pour voir les épisodes de La Reine du Shopping à NY, c’est par ICI !

Voici donc les bonnes adresses de La Reine du Shopping à New York!

.

.

.

Voir une comédie musicale

Le site où j’achète mes billets, c’est Broadwaybox.com
Ne soyez pas surpris, c’est quand même pas donné. Mais n’importe quel rabais vaut mieux que pas de rabais du tout, non?

Le guichet pour les billets de dernière minute c’est TKTS.

la reine du shopping à new-york-mes bonnes adresses

On a vu plusieurs comédies musicales, dont How to succeed in business without really trying (avec Daniel Radcliff!) Mama Mia et cette année, Book of Mormon, notre coup de coeur.

Capture d’écran 2017-04-09 à 21.25.38

***La troupe de The Book of Mormon sera à Montréal du 18 au 23 avril, si vous aimez les comédies musicales, la satyre et que vous le pouvez, garochez-vous!

Haggi Sake Bar
152 W 49th St, New York, NY 10019

Le pub japonais où on va pour les dumplings au wasabi (et le tofu frit, qui est délicieux!) c’est aussi l’endroit où essayer de nouvelles choses. Souvent, on pointe l’assiette de notre voisin de table pour dire au serveur qu’on veut “this!” S’il y en a, essayez le sake non filtré. Perso, je trouve ça meilleur que le filtré.

dumpling au wasabi- hagi sake bar

Chelsea Market

Pour toutes les infos: chelseamarket.com

Allez gouter au halva, au kiosque de Seed + Mill

laboiteny.com
laboiteny.com

La High Line

La promenade surélevée que vous ne voulez pas manquer. Tous les détails ici: www.thehighline.org/

timeout.com
timeout.com

Le meilleur café de New York

grumpy café
cafehound.com

Café Grumpy Chelsea
224 West 20th Street
New York, NY 10011
tel: 212.255.5511

Les dumplings soupe

Shanghai Cuisine: 89 Bayard St, New York

VOUS AVEZ DE BONNES ADRESSES? PARTAGEZ-LES DANS LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS!

Miracle sur la 37e rue

On était à New-York depuis même pas une heure. On marchait en direction de Eataly, le resto/marché de Mario Batali, sur la 5e avenue.  Au coin de la 27e, un miracle s’est produit.

“Le titre existe déjà, trouve autre chose.”

“Le miracle de la 34e rue, ça fait tellement 1947…”

Je suis une fan de la première heure de  l’émission What Not To Wear, diffusée sur TLC.  J’enregistre toutes les émissions et j’écoute les reprises. Je chante le jingle du générique d’ouverture.   Je connais le nom des participantes.   Je pourrais les reconnaître sur la rue.

L’animatrice, Stacy London, est mon gourou. C’est une animatrice qui connait la mode comme personne, elle est irrévérencieuse, drôle, possède un sens de la répartie supérieur à la moyenne et est extrêmement brillante. Mon modèle d’animation sur deux pattes en talons hauts.

Je pense que cette fille-là a les pieds de Barbie. Ils sont moulés pour les talons hauts.

Et elle était là. Dans toute sa fabuleuse personne.

Mon chum l’a vue avant moi. Oui, mon chum est parfait. C’est un gars-gars, qui, en plus, aime tout ce que j’aime.

“Pas toute-toute“, qu’il fait dire.

On a jasé un peu, j’ai pu lui dire à quel point son émission est ma religion.  Dans l’énervement, je pense que je lui ai dit qu’ELLE était ma religion.

-C’est un peu too much.

-Rappelle-moi le pas.

Mon chum a pris une photo, puis on est partis.

-Pourquoi tu leur dit pas ce qu’elle a dit à la fin?

-Elle a rien dit à la fin…

-Dis-le ou je vais le dire.

*Soupir*

Moi: So, is my outfit ok?

Stacy: You know it’s damn fine. But not as much as your man…

Mon idole venait de flasher sur mon chum.

Pour me donner une contenance, j’ai cité Carrie Bradshaw:

-Oh please, tell me something I don’t know…

Et j’ai claqué des doigts comme une diva.

J’ai dit à la gang qu’on pouvait rentrer à Montréal.  J’avais vécu New-York.

 

J’ai perdu mon portefeuille chez la créatrice de la robe portefeuille!

Mercredi. 7:00am.

Le GPS de Virginie indique que nous sommes à moins de 7 heures du bonheur absolu.  Notre roadtrip new-yorkais allait durer 72 heures.

14:00

Premier arrêt: Les outlets de Central Valley, situés au pied d’une montagne où je planterais volontiers ma tente et vivrais éternellement.  Jusqu’à ce que faillite personnelle s’ensuive. Avant de partir, j’ai serré mon chum très fort, parce que je savais au fond de moi qu’il se pouvait que je ne revienne jamais. Je veillerais sur lui du paradis.  Le vrai paradis. Non, je suis sérieuse.  Pour vrai, là. Sans joke. Je vous jure.  C’est le paradis.

-Mon amour, tu exagères toujours…

-Eye. Du Valentino à 70% de rabais, tu vas me dire que ça se peut, ça, dans la vraie vie? Non.

-Ben oui ça se peut. Tu justifies toujours tes achats en disant que c’était VRAIMENT en spécial…

– eh…

 

En tant que magasineuse avertie, je sais que je fais face à un défi de taille quand j’ai besoin d’un plan du site pour m’orienter à travers les boutiques.

21:07

La serveuse nous a demandé nos cartes pour la bière qu’on venait de commander. Et à 21h07 et 43 secondes, mon portefeuille n’était plus dans mon sac.  Et je me suis revue, payant ma sublime jupe de cuir chez Diane Von Furstenberg, (la designer à qui on doit la robe cache-coeur, qu’on appelle aussi la robe portefeuille) et apercevant un tout aussi sublime étui à ipad.  Et je me suis vue déposer mon portefeuille sur la tablette pour admirer le-dit étui à ipad.  Et je me suis vue quitter le magasin en rêvant à la bière…

Et je me suis mise à trembler comme une feuille.

Et à demander ma maman.

J’ai brassé les doubles portes vitrées chez Diane Von Furstenberg comme une déchaînée, tentant d’attirer l’attention de la caissière qui passait l’aspirateur. J’avais des sueurs froides. Je brassais les portes comme si ma vie en dépendait.  Pendant qu’on me prenait pour une cinglée qui n’a pas fini son shopping alors que les boutiques ferment, j’imaginais les portes de verre éclater en mille morceaux, les deux énormes poignées gold encore dans mes mains.

Quand j’ai finalement tenu mon portefeuille, je n’ai pas pu m’empêcher de serrer très fort cette inconnue qui n’avait même pas réalisé que j’avais laissé mon identité sur une tablette de sa boutique. Elle m’a gentiment flatté le dos en me disant que tout irait bien maintenant.

Comme ma maman.

Minuit 15

-Virginie, je peux pas croire que j’ai trouvé mon portefeuille! Je peux pas croire que j’ai trouvé mon portefeuille! VIRGINIE! Je peux pas croire que j’ai trouvé mon portefeuille! Je peux pas croire que j’ai trouvé mon portefeuille! Virginie! Je peux pas croire que j’ai trouvé mon portefeuille! Virginie???…

-ZZZ…

-En tout cas. J’en reviens pas d’avoir retrouvé mon portefeuille.