Les savons Milca: hydratants, naturels, écolos et locaux!

Fabriqués à Trois-Rivières et distribués dans plus d’une centaine de points de vente au Québec et au Canada (dont les 15 magasins Simons et les boutiques Le Naturiste)  l’entreprise de Miriam Bernier et Paul Greth, les Savons Milca,  a visiblement le vent dans les voiles.

Ce qui distingue leurs savons des autres? La saponisation à froid, une technique ancestrale vieille de 400 ans qui  rend les savons plus hydratants, parce qu’elle crée une glycérine naturelle qui reste dans le savon une fois prêt.  Les savons sont aussi séchés pendant 60 jours, ce qui les rend plus durs, donc plus durables.

Selon Miriam, les gens qui présentent des problèmes comme l’eczéma, le psoriasis ou l’acné les apprécient car ils apportent de nombreux bénéfices à la peau.

Les savons Milca sont enrichis de beurre de karité, et ne contiennent aucun détergent, aucune fragrance, aucun parfum ni huile de palme.  Ils sentent donc bon, tout naturellement.  Ils sont tous bons pour les humains… et celui-ci est bon pour les toutous!

À s’offrir ou à offrir, comme on dit!  Et ça se glisse si bien dans le bas de Noël d’un ado…

Pour plus d’infos sur les savons, cliquez ici:  savonsmilca.com

La Cuisine par Marie-Ève Langlois: gelées et tartinades qui goûtent le ciel

J’ai découvert les gelées et les tartinades artisanales de La Cuisine par Marie-Ève Langlois par pur hasard, plus tard qu’hier, aux Puces Pop. Et croyez-moi, elles goûtent le ciel.

Salutations à Vanessa, la soeur de Marie-Ève, qui a gentiment accepté de me faire goûter cha-cune-des-sa-veurs. Canneberge et Lavande, Citron et Camomille, Pomme et Rose… chaque gelée est infusée de fleurs biologiques et fabriquée artisanalement, évidemment.

Le site de l’entreprise donne une foule d’idées où utiliser les produits selon les saveurs. Cliquez sur les photos  pour en savoir plus.

  

Elles sont toutes à découvrir, mais j’ai eu un faible pour Pomme & Rose et Citron & Camomille.

Parmi les tartinades, on trouve des saveurs aussi étonnantes que délicieuses, comme Caramel Salé & Vanille Fraîche, Caramel & Pain d’Épice, Tomate & Vanille… J’ai craqué pour la tartinade tournesol praliné & chocolat au lait.  Miam!

Comme les deux soeurs le disent elles-mêmes: l’entreprise, c’est le talent culinaire de la Chef Marie-Ève Langlois combiné à la gourmandise de sa soeur Vanessa. Une entreprise de chez-nous à découvrir absolument!

Pour un point de vente près de chez-vous, cliquez ici!

RG Lunetier: des lunettes en bois aussi modernes qu’artisanales

J’adore quand le savoir faire d’un artisan permet de créer un produit absolument moderne.  RG Lunetier, c’est Robert Germain, qui crée des lunettes ophtalmiques et solaires en bois, à la main, (oui, en vrai bois, et toutes les essences disponibles sont issues de forêts écoresponsables) et Lydia, sa fille, qui s’occupe le marketting et des communications.  Déjà, l’entreprise père-fille, c’est cool.  Mais attendez de voir les modèles…

Tout est fait sur mesure: on se déplace chez-vous pour bien saisir votre style, vos besoins et créer la monture de vos rêves: vous choisissez la devanture, les branches, (sculptées dans un bloc de bois massif)  le logo et la couleur des verres!

Avec près de 20 essences de bois et 8 couleurs de verres parmi lesquelles choisir, en tout, c’est 20 000 agencements différents possibles!

C’est un travail de moine: 10 heures de travail minutieux sont nécessaires pour réaliser les 60 étapes que demande la réalisation d’une monture.

La qualité est irréprochable, les montures sont légères et extrêmement confortables.

Si vous aimez les produits  uniques,  jetez un coup d’oeil à RG Lunetier, vous ne serez pas déçus. J’ai récemment emprunté quelques modèles pour une chronique qui sera diffusée en janvier à Marina, sur Ici Radio-Canada télé, et mon mari a joué le mannequin avec mon modèle préféré!

Il n’y a pas de limites à ce que RG Lunetier peut créer, voici une de ses dernières créations pour un client.

Pour plus de détails sur RG Lunetier, cliquez ici!

Fumile: de joueur de soccer à chapelier

Alex Surprenant a joué au soccer au niveau professionnel pendant 4 ans avant que sa blessure de 2012 l’oblige à se trouver une nouvelle passion.  Outre le travail manuel effectué sur la terre laitière de son enfance, rien ne le prédestinait à devenir chapelier.

Nouvellement partenaire avec sa conjointe Mélodie Lavergne, aussi chapelière,  il suffit d’une visite à la boutique-atelier Fumile pour voir à quel point le couple est à la bonne place. Dans l’atelier qui se trouve derrière la boutique, le couple travaille avec passion à fabriquer sur mesure des chapeaux pour sa clientèle qui apprécie autant la qualité des créations que la créativité du couple.

Chapeaux, bérêts, ou casquette classiques ou complètement éclatés, il n’y a pas de limites à ce que Alex et Mélodie peuvent créer.

Personnellement, j’apprécie les tissus soyeux et colorés des finitions intérieures des chapeaux.  Lorsqu’un produit est aussi beau sur l’envers que le revers, c’est un signe de confection irréprochable.

Le duo travaille surtout le feutre de lapin.  S’il est un peu plus dispendieux que le feutre de laine, la différence de qualité elle, est énorme.  Il est beaucoup plus imperméable à la pluie et la neige, résiste mieux au soleil et conserve mieux sa forme.

(Le processus pour prélever le poil de lapin est le même que pour prélever la laine des moutons.)

   

 

Si vous croyez ne pas avoir la fameuse “tête à chapeau”, faites-vous le cadeau d’une visite à la boutique Fumile. En plus d’encourager des créateurs québécois, vous réaliserez qu’il y a un chapeau pour toutes les têtes, qu’il soit classique, ou aussi original que la personne que vous êtes.

Tous les détails ICI

 

Atelier Boutique Josée Gagnon: un paradis du fait au Québec!

Josée Gagnon avait 8 ans quand elle a commencé à fabriquer des vêtements pour ses poupées Barbie avec la machine à coudre de sa mère. Même si elle a délaissé la couture à l’adolescence, elle a vite renoué avec son amour d’enfance quand elle a rencontré l’amour avec un grand A.  À deux, Josée et Olivier ont créé un paradis du fait au Québec!

Olivier avait déjà mis sur pied une petite entreprise de de chandails et accessoires faits à Montréal,  Chandail de Loup, par pur intérêt pour l’entreprenariat et le “fait au Québec”.

En rencontrant Josée, ils ont pu unir leurs forces et pousser l’entreprise Chandail de loup plus loin, en installant un atelier de couture dans le vieux Lévis.  Avec sa façade vitrée, l’atelier,  situé sur une belle rue passante, attirait les curieux qui auraient souhaité pouvoir y entrer. Voyant l’intérêt du public, une partie de l’atelier a été aménagée en boutique.

Quand le local d’à-côté s’est libéré, Josée et Olivier ont saisi l’opportunité d’y installer l’atelier, et d’utiliser tout le premier local pour en faire une boutique où l’on trouve les produits Chandail de Loup,  mais aussi une vaste sélection de produits 100% québécois, et éthiques: vêtements, accessoires pour la maison, décoration, jouets en bois, céramique, produits corporels, pour bébés…

Pour Josée et Olivier, il est clair que les québécois valorisent de plus en plus l’achat local, mais l’achat éthique et écologique aussi.

En visitant l’Atelier-Boutique Josée Gagnon, vous devenez un ambassadeur du commerce local et de proximité.

Je me dis toujours que le succès d’une entreprise locale  est le symbole d’une société qui valorise son économie. Qu’en dites-vous?

Pour plus de détails sur l’Atelier-Boutique Josée Gagnon, cliquez ici!

Noc Design: la dernière ceinture que vous pourriez acheter

Noc Design, c’est Mathieu Gnocchini, un ingénieur forestier aux doigts de fée, qui a conçu une ceinture de si grande qualité qu’elle pourrait être la dernière que vous achèterez.

Mathieu, c’est un gars qui n’aime pas le trouble en général, surtout pas celui des retours de produits, qui coûtent cher à une entreprise: il a donc conçu une ceinture durable, pour s’assurer que lorsqu’une ceinture quitte son atelier, il ne la revoit plus jamais. Un produit durable? On aime!

C’est donc une ceinture sans boucle, parce que selon lui, le métal de cette dernière frotte et use le cuir.  Son système d’attache est aussi simple qu’ingénieux ingénieux, (je vous l’ai dit, Mathieu est ingénieur!) et son bouton en laiton est présentement en instance de brevet.

Les deux épaisseurs de cuir pleine fleur sont cousues, tout le tour de la ceinture et des ganses,  ce qui empêche au produit de se délaminer.  De se séparer, en fait. Si vous l’avez déjà vécu, vous savez ce que je veux dire.

Pour plus de détails, cliquez ici!

 

Robin des bas: les chaussettes qui réchauffent aussi les coeurs

C’est au cours d’une journée de bénévolat à l’Accueil Bonneau que Fred et Max, deux amis de longue date, ont appris que les dons de chaussettes et de sous-vêtements s’y faisaient rares, parce que ce sont des produits qui doivent être reçus à l’état neuf.

En réalité, l’Accueil Bonneau a besoin de 45 000 paires de bas dans son “vestiaire”.

Comme les gars ont toujours rêvé d’avoir une entreprise ensemble,  ils débattent autour d’une bière,  s’imaginant une entreprise qui ferait don de bas aux gens dans le besoin:

-On serait comme Robin des Bois…

-Non, on serait Robin des BAS!

L’idée était née.

Suivra le slogan et la philosophie de l’entreprise: “Un pour toi, un pour moi” qui veut qu’à chaque paire vendue, une paire soit donnée à l’Accueil Bonneau pour vêtir les pieds des gens qui vivent dans la rue.

En décembre 2018, 3 mois après la mise sur pied de leur entreprise, les gars ont donné 500 paires de bas à l’Accueil Bonneau.

Fait intéressant: les gars se sont assurés de répondre aux besoins de l’Accueil Bonneau. Les bas offerts aux itinérants sont donc noirs et 100% coton.

Et les bas Robin des Bas, quels sont-ils? Les voici.

Ce sont des bas unisexes, offerts en 2 tailles: petite (qui convient à la majorité des femmes) et grande (pour hommes… ou pour femmes!) Ils sont aussi 100% synthétiques.

Le nylon et le polyester sont des fibres extrêmement résistantes. Pour assurer la respirabilité, on trouve plein de petits trous sur le dessus du pied, qui évacuent l’humidité et nous maintiennent au sec.  Mais le plus intéressant: grâce à une bande plus ajustée au niveau du pied, un peu comme un tissu de compression, les bas restent bien en place. Ils ne se retrouvent pas au fond de nos bottes!

L’épaisseur de la matière en fait des bas moelleux qu’on n’a pas envie de retirer.  Et au final, parce qu’ils sont synthétiques,  ces bas-là vont, qui coûtent 20$ la paire, certainement durer plus longtemps que 4 paires à 4.99.

Faites le calcul: on est gagnants économiquement en raison de leur durabilité, et gagnants au niveau du confort.

Pour moi qui ne jurais que par le coton et la laine,  je viens d’apprendre à apprécier les bas en fibres synthétiques. C’est pas rien.

Et je ne parle pas de la fierté ressentie en sachant que porter des “Robin des bas”, c’est faire du bien à une personne qui vit dans la rue.

Pour plus de détails sur Robin des Bas, cliquez ici!

Entretenir ses bottes d’hiver, selon la matière

Entretenir ses bottes facilement et à peu de frais, c’est  la clé de la durabilité. Si vous avez investi dans une paire de bottes de qualité, vous voudrez certainement les garder belles longtemps. Le secret, ce n’est pas de les entretenir un fois, au début de l’hiver. C’est de les entretenir un peu, mais très régulièrement. Rappelez-vous qu’une fois que le calcium a “mangé” le cuir ou le suède, c’est irréversible.

Voici donc mes astuces pour entretenir vos bottes, selon leur matière!

LES BOTTES EN CAOUTCHOUC

Pour trouver le détaillant BOGS le plus près de chez-vous, cliquez sur la photo.

1. Tenir les bottes loin d’une source de chaleur, le caoutchouc peut altérer ses qualités, craquer et perdre sa couleur.

2. Laver avec de l’eau froide et un peu de savon à vaisselle. Sécher à l’air.

3. Pour faire briller : frotter un peu de glycérine avec un linge propre.

4. Éviter de plier les bottes, les ranger bien droite en mettant un magazine roulé dans chaque botte!

 

LES BOTTES EN CUIR

1. Nettoyer avec un mélange de vinaigre et d’eau froide pour enlever les cernes de calcium

2. Enduire de Vaseline ou d’huile de vison et faire pénétrer: ça nourrit le cuir et ça le gorge, ce qui l’empêche d’absorber les saletés en même temps!

3. Protéger et imperméabiliser avec un produit en vaporisateur du commerce

4. Pour conserver la forme des bottes de cuir qui ont pris la pluie : remplir de papier journal!

Botte en cuir de la marque Canadienne Anfibio. Pour trouver le détaillant le plus près de chez-vous, cliquez sur l’image.

LES BOTTES DE SUÈDE

1. Nettoyer les impuretés avec brosse à suède…ou une vieille brosse à dent!

2. Nettoyer le calcium avec eau+vinaigre. Traiter les 2 bottes pour éviter les décolorations.

3. Pour raviver l’aspect de vos bottes, frottez-les avec un vieux bas de nylon.

4. Vaporisez un protecteur et un imperméabilisant en vaporisateur.

5. Éviter toutes les graisses et huiles de vison!

Bottes en suède de la marque Saute Mouton. Pour trouver le détaillant le plus de chez-vous, cliquez sur la photo.

 

 

 

Fabriquer ses produits d’entretien maison

Fabriquer ses produits d’entretien maison permet d’éliminer une grosse partie des produits chimiques de la maison, que ce soit par soucis d’écologie et/ou de santé.

Envie de te lancer dans l’aventure? Voici quelques recettes faciles, tirées du merveilleux livre “Faire ses produits d’entretien maison”, des éditions Marabout. Trouvez-le ici!

Tu as besoin: (et tu as peut-être déjà!):

-Vinaigre

-Bicarbonate de soude

-Alcool à friction 70%

-Eau oxygénée (Peroxide)

-Acide citrique (magasin en vrac ou de produits naturels)

-Cristaux de soude (Trouvez-les ici!)

-Huiles Essentielles (en plus de masquer l’odeur du vinaigre, elles ont plusieurs propriétés: antiseptiques, antibactériennes, antifongique, désodorisantes…

Nettoyant quotidien pour le bain et la douche

(Se conserve 3 mois)

-2 tasses de vinaigre blanc pur (désinfectant, dégraissant et un nettoyant)

-20 gouttes d’huile essentielle de citron (désinfectant qui sent bon en plus!)

Nettoyant quotidien pour la toilette (on l’a adopté!)

(Se conserve 1 mois)

-une tasse de vinaigre blanc pur (désinfectant, dégraissant et un nettoyant)

-3 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (antibactérien, antifongique, antimicrobien, antisceptique)

Spray désodorisant pour la salle de bain

(Se conserve 1 mois)

-6 gouttes d’huiles essentielles d’eucalyptus

-6 gouttes d’huiles essentielles de lavande

-6 gouttes d’huiles essentielles d’orange

-2 gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé

-125 ml d’eau distillée

 

Nettoyant pour miroirs et vitres

(Se conserve 1 mois)

-60 ml d’alcool à 70%

-60 ml de vinaigre blanc

-15 gr de fécule de maïs

-500 ml d’eau tiède

 

Pastilles effervescentes pour toilettes aux agrumes et lavande

(Se conserve 3 mois)

Ces pastilles sont une pure merveille. On en laisse tomber une dans la cuvette, et on attend qu’elle “fonde” en faisant des bulles. On nettoie ensuite avec la brosse, comme d’habitude. Ça sent SUUUPER BON!

-2/3 tasse d’acide citrique

-une tasse de bicarbonate de soude

-zeste d’orange

-25 gouttes d’huile essentielle d’orange

-24 gouttes d’huile essentielle de lavande

On commence par mélanger le bicarbonate, l’acide citrique, le zeste et les huiles essentielles dans un bol. On ajouter ensuite de l’eau en vaporisateur, très lentement, jusqu’à ce que le mélange forme une pâte à peine humide.

On met la préparation dans des moule à glaçons, en pressant pour retirer l’air, et on laisser sécher toute une nuit avant de démouler et de placer les pastilles dans un contenant hermétique.

Tadam!

 

Nettoyant désinfectant tout usage

(Se converse 3 mois)

-120 ml de vinaigre

-1 cuillère à thé de cristaux de soude

-20 gouttes d’hjuile essentielle d’arbre à thé

-10 gouttes d’huile essentielle d’orange

Spray détachant pour les vêtements

– 2 tasses d’eau (ne pas virer fou sur le distillée!)

– 3 cuillères à soupe de Borax (Trouvez-le chez Canadian Tire!)

Avez-vous envie d’essayer?