La collection automne 2018 de Cokluch Mini nous inspire pour la rentrée!

En ce temps de l’année, il n’y a rien de plus mignon que des enfants en route pour la garderie ou l’école.  À la reine du shopping, on craque littéralement pour les vêtements de la marque québécoise Cokluch Mini, fabriqués à Montréal.

Les vêtements sont confectionnés dans des matières parfaites pour les enfants de 2 à 6 ans: des mélanges de coton, polyester et spandex, qui offrent respectivement douceur, résistance et confort.

Et ils sont lavables à la machine, évidemment. 😉

Cokluch a sa propre boutique dans Villeray, mais est disponible partout au Québec.  Pour trouver le point de vente le plus près de chez-vous, visitez le répertoire de boutiques de LRDS en cliquant ici!

Relux: quand usagé rime avec griffé

Relux, c’est un événement caritatif au profit du Chaînon, l’organisme qui vient en aide aux femmes depuis 1932.  Je vous ai d’ailleurs parlé de la vente annuelle Relux au profit du Chaînon ici.


Mais hier soir, au Festival Mode et Design, c’était le défilé Relux. Sur la scène principale, dans le quartier des spectacles, des gens du milieu des affaires et des artistes ont porté fièrement  vêtements, chaussures et accessoires  usagés, “seconde main”.  Preuve que le réemploi est totalement tendance.

Je lève mon chapeau au Festival Mode et Design de porter la cause du Chaînon, d’en faire la promotion et de faire une place aux valeurs importantes que sont l’économie, l’écologie et l’aide aux plus démunies.

Vous avez manqué le défilé? Pas de souci. C’est encore mieux:  vous pouvez vous procurer les vêtements du défilé (et beaucoup d’autres trésors!) directement à la boutique du Chaînon, au 4375 St-Laurent à Montréal, et ainsi contribuer à la cause des femmes dans le besoin.

Comment conserver un parfum

Élixir précieux, le parfum est sensible à plusieurs facteurs, particulièrement les variations de température et la lumière. On dit que le parfum est “photosensible”.

Où placer son parfum pour le conserver le plus longtemps possible?

On oublie la salle de bain pour son rangement, car la température de la pièce, après une seule douche, grimpe rapidement.  Idem pour le bord d’une fenêtre, où le soleil ferait vieillir le parfum prématurément.

On lui préfère donc un endroit frais, à l’ombre. Si certaines le tiennent au fond d’un tiroir (même du réfrigérateur!)  le laisser simplement dans sa boîte de carton, dans une pièce fraîche est aussi une solution.

Oui, c’est dommage de cacher d’aussi beaux flacons de parfum, je suis de votre avis, mais il en va de leur longévité.

Bien conservé, un parfum se garde jusqu’à 3 ans, 5 s’il n’a jamais été ouvert.

Un changement au niveau de l’odeur ou de la couleur indique que le parfum est altéré. Quoiqu’il en soit, continuer de le porter ne représente aucun risque pour la santé.

Quel est votre parfum préféré et où le conservez-vous?

20 choses que vous ne saviez pas sur les parfums Dior

J’ai toujours aimé l’histoire, celle de l’industrie de la mode en particulier. Savoir pourquoi les choses sont comme elles sont, comment on les a crées, pourquoi on les a aimées. Étonnantes, drôles ou tristes, voici 20 choses que vous ne saviez pas sur l’histoire des parfums Dior.

1. Christian Dior était issu d’une riche famille d’industriels qui a tout perdu lors de la crise de 1929. Sans le sou, les Dior ont quitté la Normandie pour s’établir dans le sud de la France, à Grasse.  Le jeune Christian a alors dû apprendre à travailler les deux mains dans la terre.

2.  Son tout premier souvenir, selon Vincent Leret, chargé du patrimoine chez Parfum Christian Dior, c’est « le sillage capiteux que laissaient les femmes dans les ascenseurs ». En d’autres mots, la “fioûme” de parfum que laissaient les femmes sur leur passage.

3. Dior est un créateur de mode devenu parfumeur très tôt: lors de son tout premier défilé, en 1947, alors que les gens étaient venus voir sa première collection, ils ont eu la surprise de découvrir du même coup son premier parfum, Miss Dior, encore vendu aujourd’hui.

4. En ces temps d’après-guerre, il était difficile de trouver du verre pour fabriquer le flacon de Miss Dior: on a quand même poussé l’audace en le faisant fabriquer en cristal, encore plus rare!

Le premier flacon Miss Dior de 1947 et celui de 2018

5. Pour les parfums Dior, l’inspiration vient du jardin. Les parfums sont donc tous généralement floraux. On aime particulièrement la rose, le jasmin, l’iris. Le rapport à la nature est très sincère pour la maison Dior.

6. En 1951, Christian Dior est revenu sur les traces de son passé pour acheter la plus belle maison de Grasse, tout près d’où il habitait enfant. Il n’en a pas profité longtemps, puisqu’il est décédé en 1957.  Plusieurs années plus tard, la maison (le château!) est devenue le « laboratoire » des parfums Dior.  Un endroit magnifique, entouré de champs de fleurs à parfum. “Les fleurs Dior, pour les parfums Dior”.

7. La maison s’appelle La Colle Noire. Pourquoi? Parce qu’ à Grasse, on ne prononce pas toutes les syllabes. (comme au Québec!) Colle veut donc dire colline. Et noire, pour les chênes liège, qui sont vert très foncé, voire noirs. La Colline noire.

8. En plus de ses propres jardins de fleurs à parfum, dont la fameuse rose de Grasse, Dior a des ententes d’exclusivité avec des producteurs de fleurs de la région. Ces producteurs locaux ne cultivent que pour Dior, qui leur achète l’entièreté de leur production, à un prix généreux, selon François Demachy, le nez de Dior.

9. Le muguet était la fleur fétiche de Christian Dior, qui arrivait à la porter à sa boutonnière tous les jours grâce à sa fleuriste qui en produisait 12 mois par an, uniquement pour lui. Pour Dior, le muguet était la “fleur de mai”, à l’année.

10. Christian Dior était superstitieux. Pour s’attirer la chance lors de ses défilés, il laissait un brin de muguet dans l’ourlet des vêtements.

11. En 1986, dans le mois qui a suivi la sortie du parfum Poison, il s’est vendu 1 parfum toutes les 4 secondes. Il était si populaire, odorant et marquant que certains restaurants annonçaient: no smoking, no “poison”!

12. Le flacon du parfum Farhenheit créé en 1982 était une erreur de cuisson des maîtres verriers. Le fond du flacon est sorti du four en dégradé. Ils ont tellement aimé le résultat qu’ils se sont donné la peine de recréer l’erreur!
On a aussi dû nettoyer 25 hectares de désert pour faire la photo de la publicité!

13. Le parfum J’adore aura 20 ans l’an prochain.

14. François Demachy, le nez de Dior, explique l’importance de la qualité des ingrédients d’un parfum en disant que « l’envers doit être aussi beau que l’endroit. » Exactement comme la finition d’un vêtement. 😉

François Demachy, le “nez” de Dior, à quelques pieds de moi, juste avant sa conférence.

15. Les notes dites « fraîches » d’un parfum, comme la bergamote, s’évaporent plus vite que les autres notes.

16. Au cours des 2 ans que dure le processus de création d’un parfum,
les créateurs ne connaissent pas toujours le nom du parfum, alors que ça les aide et les inspire énormément!

17. Grasse est le berceau de la parfumerie. C’est une ville qui vit d’une mono industrie: la parfumerie.  Bien qu’il ne reste que 4 des 20 usines de parfum,  c’est une ville baignée d’odeurs: les camions de lavande, les champs de jasmin…

18. Étudiant, François Demachy travaillait dans une usine de parfum. Il voulait devenir dentiste mais a tout échoué. Il est resté à l’usine de parfum, jusqu’à devenir le nez officiel de la Maison Dior. Pas si mal, finalement.

19. François Demachy n’aime pas mettre des colorants aux « jus », comme le vieux rose du tout dernier, Joy, qui sortira bientôt. Selon lui,  en ajoutant un élément non botanique, on déséquilibre l’odeur d’un parfum.

20. Même quand le parfum est mis en marché, le travail d’un « nez » est de le suivre toute sa vie : si les ingrédients deviennent difficiles à trouver, ou changent… il faut ajuster la recette.