Le 555: 5 vêtements – 5 looks – 5 occasions

Le concept du projet 52 est de retour avec le 555:  5 vêtements – 5 looks – 5 occasions!

Comment tirer le maximum de sa garde-robe? En multipliant les façons d’agencer ses vêtements, évidemment!

C’est tout simple:

5 vêtements bien choisis et agencés entre eux peuvent facilement créer 5 looks pour 5 occasions… et même plus. Suffit d’avoir les bonnes bases (C’est quoi une base?) et de leur ajouter une ou 2 pièces plus colorées ou à motifs.

Vous pouvez vous inspirer des 5 pièces de la vidéo pour créer des looks similaires à partir de ce que vous avez déjà.  Retenez qu’un chemisier à carreaux plutôt que floral peut très bien faire l’affaire! Les pièces n’ont pas à être identiques.

Regardez la vidéo pour voir comment vous pouvez y arriver à vos propres vêtements, ou magasinez des inspirations pour toutes les tailles juste en bas!

Vous voulez recréer ces looks? Tout ce que ça prend, c’est:

  • un jeans (peu importe la coupe)
  • un pull neutre à col rond ou en V (qui s’agence avec le chemisier)
  • un chemisier à motif coloré
  • un veston neutre (qui s’agence avec le chemisier)
  • une jupe neutre (qui s’agence avec le chemisier)

 

5 idées pour vous inspirer:

5 idées pour vous inspirer (taille plus)

Odette Gadoury: la femme derrière les chemisiers de Sophie Lorain dans Au secours de Béatrice

La série a beau être terminée, les chemisiers que portait Sophie Lorain dans Au secours de Béatrice font encore jaser.

D’où venaient-ils? Où peut-on s’en procurer d’aussi beaux?

Plusieurs se posent toujours la question.  Je suis donc allée à la source pour trouver des réponses.

Ma source, c’est Odette Gadoury, la costumière de la série Au Secours de Béatrice.

Rencontre avec la femme derrière les chemisier de Sophie Lorain.

Que ce soit au théâtre, dans une série télé ou dans un film, par définition, une costumière est une personne en charge des costumes.  Pour Odette Gadoury, c’est plus que ça.  C’est être au service de la vision du réalisateur.  C’est travailler en équipe avec le département des décors, de la coiffure, du maquillage et avec la direction photo. C’est un travail d’équipe, elle insiste là-dessus.

Odette Gadoury: la femme derrière les chemisiers de Sophie Lorain dans Au secours de Béatrice
Source: Facebook

Ça doit être difficile de regarder objectivement une série lorsqu’on est costumière…

Ce que je remarque quand je regarde un film ou une série, c’est que si les vêtements sont trop dérangeants, ça nuit à mon écoute. Si c’est beau et fluide, on se laisse aller dans l’histoire. Pour une costumière, le défi est de trouver la justesse et d’être près de la réalité.

Ce n’est donc pas tout de lire les textes pour comprendre qui sont les personnages…

Il y a une grande recherche de couleurs, d’inspirations et une approche psychologique au travail de costumière si on veut que le costume devienne une 2e peau.  Le costume sert à élever le personnage, sans prendre le dessus. Il faut aussi prendre part à toutes les réunions pour s’assurer qu’il y a un équilibre entre le décor, les cheveux, le maquillage et ce que portent les personnages, surtout s’ils sont 10 en même temps à l’écran!  Trop de couleurs et de motifs, ça donne une belle pizza!

sophie lorain - chemisier 2
Source: Facebook

Est-ce qu’un personnage peut porter plusieurs fois le même vêtement dans une série?

Bien sûr! Ça ajoute au réalisme.  Par exemple, dans Nouvelle Adresse, (série pour laquelle Odette Gadoury a gagné un Gémeau en 2006!) Macha Grenon avait un seul manteau et un seul sac. Comme bien des gens!

Chaque personnage a donc sa propre garde-robe?

Exact.  Un personnage dont le style se résume aux jeans Levi’s, aux t-shirts et aux casquettes aura une garde-robe composée de jeans, de t-shirts et de casquettes… mais pour bien saisir le personnage, je vais toujours jusqu’à m’imaginer les sous-vêtements qu’il porterait, même si on ne les voit pas!

(Métier de psychologie, qu’on vous disait?)

Source: Facebook
Source: Facebook

Pour Sophie Lorain dans Au Secours de Béatrice, pourquoi avoir choisi de lui faire porter surtout des chemisiers imprimés?

On voulait montrer un personnage un peu gauche, rester dans quelque chose de léger, malgré le fait qu’elle soit urgentologue.  Elle a des bibittes, c’est un peu sombre alors Alexis (Durant Brault, le réalisateur) voulait que ses vêtements soient féminins et en contraste avec sa vie.  Avec ses chemisiers, Béatrice est une femme qui ne pense pas nécessairement à la mode, mais qui s’est trouvé un look très coloré!

Confidence: Sophie Lorain a tellement aimé les chemisiers qu’elle les aurait pas mal tous gardés! 😉

Les acteurs conservent-ils toujours une partie de la garde-robe de leur personnage?

Garder les vêtements fait partie du contrat de certains alors qu’après les avoir beaucoup portés, d’autres préfèrent passer à autre chose.

Source: Facebook

Est-ce que Béatrice avait une marque de chemisiers de prédilection?

Pas vraiment, il y avait des chemisiers Equipment, Sandro, Zara, Etro… On a même retouché des chemises d’hommes! Mais je dirais que 3 à 4 chemisiers sur 5 étaient confectionnés sur mesure pour Béatrice.  Faire confectionner un chemisier ne revient pas tellement plus cher…

Et le tissu venait d’où?

De 2 boutiques sur la rue St-Hubert, alors que d’autres ont été importés de New York.

Qu’est ce qu’on fait avec les vêtements quand une production se termine?

Pour les films québécois, une vente est organisée et ouverte à l’équipe d’abord, puis au public ensuite.  Le reste va à des costumiers, à des organismes.

Dans le cas d’une production américaine, on garde tout jusqu’à ce que la production confirme qu’il n’y a pas de scène à reprendre.  Il y en a pour des milliers de dollars. On peut visiter les sites d’enchères pour mettre la main sur un vêtement porté par une star américaine. La firme qui organise les enchères donne un montant à MGM puis le reste va à des fonds de charité.

Source: Facebook
Source: Facebook

Avec qui aimeriez-vous travailler?

Je ne suis pas une fan. Les acteurs sont des gens comme nous. Ils veulent être aimés et être bons dans ce qu’ils font. Quand on est en essayage, plus on parle du personnage, plus ça me plaît.

En conclusion…

Odette Gadoury ne s’en vante pas, mais elle a travaillé avec les plus grands: Laurence Leboeuf, Denis Bouchard, Michel Coté, Karine Vanasse mais aussi Angelina Jolie, Morgan Freeman et Bruce Willis, pour ne nommer que ceux-là.  On a jasé presqu’une heure au téléphone. On ne se connaissait pas et cet entretien aussi amical que passionnant a passé en un éclair.  C’est une femme qui pratique son métier avec sincérité. Elle est très humble, mais son CV bien rempli fait d’elle une des costumière les plus établies au Québec…qu’elle veuille l’admettre ou non. 🙂

Source: Attraction Images
Source: Attraction Images

Ouvrez l’oeil sur les génériques de vos séries préférées, vous verrez certainement son nom à l’écran, comme bien d’autres gens qui travaillent dans l’ombre, et dont le travail mérite d’être souligné.

——————————————————-

Les bonnes adresses d’Odette Gadoury

 

Le cache cernes en 3 étapes…et demi!

Je devais avoir 16 ans quand j’ai découvert le cache cerne.

Ça a changé ma vie.

Presque 20 ans plus tard, j’apprends encore des choses au sujet du cache cernes.

La première: l’application parfaite peut nécessiter jusqu’à 3 étapes!

Élodie, maquilleuse professionnelle, nous montre cette semaine à appliquer le cache cernes en 3 étapes…et demi!

.

Regardez la vidéo, vous trouverez aussi les produits utilisés au bas de la page.

 

1ere étape

Si on est “pochée”, c’est à dire si nos cernes sont gonflées, il existe des produits pour diminuer l’enflure. Si c’est notre cas, on commence par utiliser le “dégonfleur” en appliquant une petite quantité de crème sur l’enflure et en tapotant du bout des doigts pour faire agir le produit.

crème instantanée pour les yeux

2e étape… en 2 temps!

Dans la cas d’une cerne très bleutée, il est recommandé d’utiliser une base, qui aidera notre cache cerne à mieux camoufler la couleur. C’est l’équivalent d’une “couche de fond”, d’un primer. On l’applique dans le creux de la cerne et on tapote.

base prep and prime

On peut ensuite appliquer notre cache cerne habituel, directement sur la cerne, et on l’étire jusque sur les tempes, pour un effet lumineux x 1000.

 

cache cernes

3e étape

On fixe le cache cerne avec une poudre libre, transparente.

poudre libre fixanteMerci de suivre La Reine du Shopping et n’hésitez pas à poser vos questions juste en dessous, dans les commentaires!

Cours 101: entretien du cuir

Vous avez investi dans une paire de bottes d’hiver/printemps en cuir? Je parie que vous voulez les garder belles longtemps. Vous avez beau haïr ça/ne pas avoir le temps, l’entretien du cuir n’est pas une activité complexe, quoi qu’on en dise.

Si on veut conserver le cuir de nos chaussures en bon état, il suffit d’utiliser les bons produits…et d’être assidue. Surtout à l’hiver et au printemps.

Assidue? Oui.

C’est pas tout de procéder à l’entretien de ses bottes avant la première tombée de neige.

L’entretien des bottes, c’est pas une fois, beaucoup. Mieux vaut un peu et souvent.

 

Regardez la vidéo pour connaître les étapes!

 

Produits utilisés:

Eau + vinaigre

Le bon vieux vinaigre blanc, ça fait des miracles… quand on attend pas que le calcium ait mangé le cuir jusque dans sa profondeur la plus… profonde.  À moins d’aimer l’odeur de chips au vinaigre, n’oubliez pas de rincer.

 

Huile de vison

Elle existe depuis si longtemps, elle a fait ses preuves. En plus, c’est ce que ma cordonnière utilise, alors évidemment que je vais faire comme elle!

Cours 101: entretien du cuir

Imperméabilisant Woods instantané

Plein de raison de l’utiliser:

  • Idéal pour tous les tissus d’extérieur et le cuir
  • Idéal pour les tentes, les vestes, les sacs à dos, les chaussures, les chapeaux et plus encore
  • Crée instantanément une protection imperméable et invisible
  • Maintient la perméabilité du tissu à l’air
  • Sans silicone

Cours 101: entretien du cuir

La recette de poulet Jerk de ma belle-mère

Aujourd’hui à l’émission Marina, le thème était “s’évader”. On m’a demandé de cuisiner une recette typique de ma belle-mère Jamaïcaine, j’ai donc évidemment choisi le Jerk Chicken que j’adore.

Chaque fois qu’on va à Montego Bay, c’est un incontournable. Et quand on sait comment le cuisiner, on réalise qu’on n’a pas besoin de prendre l’avion pour se délecter de cette recette!

Le Jerk, c’est en fait une marinade pour la viande.  C’est traditionnellement assez épicé mais vous pouvez doser en mettant moins de piment Scotch Bonnet.

J’en mets 2, mais vous pouvez en mettre juste un, ou même une moitié pour commencer. Et ne mettez pas les graines! 🙂

Ingrédients

  • 1 à 2 limes
  • 8 hauts de cuisses de poulet

Pour la marinade

  • 1 c. à soupe (15 ml) d’huile à cuisson
  • 2 c. à thé (10 ml) de poivre jamaïcain (pimento, 4 épices, allspice, piment de la Jamaïque…toute la même affaire!)
  • ½ c. à thé (2,5 ml) de noix de muscade (la moitié d’une noix, fraîchement râpée)
  • ½ c. à thé (2,5 ml) de macis (enveloppe de la noix de muscade)
  • 1 c. à thé (5 ml) de sel
  • 1 c. à thé (5 ml) de sucre
  • 2 c. à thé (20 ml) de thym frais ou 1 c. à thé (5 ml) de thym séché
  • 1 c. à thé (5 ml) de poivre noir
  • 1½ tasse (375 ml) d’oignons verts hachés
  • Le jus de 2 à 3 limes
  • 2 oignons
  • 3 ou 4 gousses d’ail
  • 2 piments Scotch Bonnet (ou juste un!)
  • 2 c. à soupe (30 ml) d’huile à cuisson
  • 2 ou 3 gousses d’ail hachées

Préparation

  1. Dans un grand bol, faire tremper et frotter les morceaux de poulet dans le jus de deux limes.
  2. Bien éponger.

Pour la marinade

  1. Dans une poêle, chauffer l’huile et y faire revenir le poivre de Jamaïque quelques minutes en remuant pour le torréfier. Cette opération en augmentera la saveur. Attention, ça saute comme du pop corn!
  2. Passer au moulin à épices ou au mortier.
  3. Mettre tous les ingrédients de la marinade dans un mélangeur.
  4. Pulser pour transformer le mélange en pâte.
  5. Mettre les hauts de cuisses de poulet dans un grand plat.
  6. Verser la marinade sur les morceaux de poulet et refermer le plat.
  7. Faire mariner au moins 2 heures, idéalement une nuit.

Cuisson au four

  1. Préchauffer le four à 350 °F (180 °C).
  2. Égoutter les morceaux de poulet.
  3. Déposer les morceaux de poulet dans un plat de pyrex ou un plat allant au four.
  4. Faire cuire de 55 à 65 minutes, en les retournant à quelques reprises.
  5. Servir avec un riz et des légumes au choix.

Cuisson au BBQ

  1. Préchauffer le gril d’un BBQ à feu vif.
  2. Faire cuire environ de 10 à 12 minutes à feu vif, en retournant fréquemment.
  3. Transférer les morceaux de poulet sur le gril non-allumé pour passer en mode cuisson indirecte.
  4. Faire cuire de 35 à 40 minutes.
  5. Servir avec un riz et des légumes au choix

 

marina-orsini-poulet-jerk-laurence-bareil

Bon appétit!

Laurence

Pour voir la recette, c’est ici: http://ici.radio-canada.ca/tele/marina-orsini/site/episodes/402354/marina-orsini-yves-p-pelletier

p.s. Merci à ma belle-mère Doreta pour son aide!

8 styles vestimentaires pour s’inspirer

Côté style vestimentaire, les magazines de mode et les défilés nous inspirent, mais les gens qu’on côtoie aussi.  Combien d’entre vous avez déjà acheté un vêtement après l’avoir vu sur une amie, une collègue ou même une inconnue dans la rue?  On a un coup de coeur, on court acheter le vêtement.

Malheureusement pour nous, une fois devant le miroir, l’effet n’est pas toujours celui escompté.  Le résultat ne nous enchante pas comme on l’aurait espéré. On est déçue.

Afin d’éviter les mauvais achats et les retours répétitifs, il faut d’abord savoir dans quels styles on se reconnaît.

.

Voici 8 styles vestimentaires pour vous inspirer, et dans lesquels vous vous retrouverez, j’en suis certain!

.

Le style classique

Il se caractérise par les coupes épurées, les couleurs neutres et quelques touches métalliques. Les vêtements clés sont le tailleur, le chemisier, le pantalon coupe étroite et la petite robe noire. Pour les accessoires, on retrouve le collier de perle, l’escarpin et le sac à main en cuir vernis.

868818da33cdd1d15766a96c1e4988b0

53af021ba75d92b4336a6fbba225f919

Le style sportif

Il se caractérise par les matières confortables et performantes, les touches de couleurs voyantes, les coupes ajustées et amples. Les vêtements clés sont le legging épais, le chandail ouaté, le t-shirt et le blouson aviateur. Pour les accessoires: la chaussure de course, la montre, le sac à bandoulière et la casquette.

f3be18f16d196f63a7ba35c5098b3d92

8 styles vestimentaires pour s'inspirer

Le style propret

Il se caractérise par les superpositions de chandails et de chemisiers, les vêtements colorés aux coupes droites. Les vêtements clés sont le pull en maille, le chemisier avec des détails au col, la marinière, le pantalon 7/8 et la veste à double boutonnage. Pour les accessoires: la chaussure ballerine, les bijoux de couleur or-rosé, un sac cabas en cuir et la ceinture.

7ba60c6bb6b28242f9a5810d1f737337

6e5718259a179b451fdaec95c49e4303

Le style romantique

Il se caractérise par les coupes amples autant que les coupes ajustées, les matières légères, les motifs floraux et les dentelles. Les vêtements clés sont la robe, la jupe, le cardigan et la blouse en voilage. Pour les accessoires: les foulards et les châles, la sandale à talon, les bijoux, les collants et le sac pochette.

8 styles vestimentaires pour s'inspirer

8 styles vestimentaires pour s'inspirer

Le style campagnard

Il se caractérise par les carreaux, les matières confortables, les superpositions et des touches de cuir. Les vêtements clés sont la chemise à carreaux en flanelle, le blouson en denim, le jeans bleu délavé et le pull en laine. Pour les accessoires, on retrouve la botte cuissarde en cuir, le sac messager, les chapeaux et les grands foulards en maille.

8 styles vestimentaires pour s'inspirer

Le style bohème

Il se caractérise par les coupes amples, les fibres naturelles, la transparence et les motifs colorés. Les vêtements clés sont la jupe maxi, le pantalon palazzo, le blouson en suède et les hauts aux épaules dégagées. Pour les accessoires: la ceinture tressée, les sandales gladiateur, les multiples bracelets et les lunettes de soleil.

72fb04edbe639f57bb838bbab069f401

3151b9b263676367171f62ba31a047d3

Le style rock

Il se caractérise par les coupes ajustées, les touches métalliques et le mélange de textures et de matières. Les vêtements clés sont le blouson de moto en cuir, le jeans déchiré, le t-shirt graphique et la veste en fourrure noir. Les accessoires sont la botte lacée, le sac à main en cuir avec des pièces métalliques, les bijoux argentés et les lunettes de soleil surdimensionnée.

44a04c9643e4eeb5aa6980937c417a9c

e30da8ae64fb2a187ae27ff40b0c78a5

Le style glamour

Il se caractérise par les coupes cintrées, beaucoup de brillance, majoritairement du noir avec des touches de couleurs. Les vêtements clés sont le veston avec revers en satin, le legging en cuir, le haut à paillettes et la jupe crayon. Les accessoires sont les bijoux dorés, le sac à main en cuir au fini métallique et le talon aiguille.

d7ffb62d046e2a42b51286803e32418b

a126feb698319576a42c7982d15824e0

8ad1e0e5d3d017f01dbc1d8f8a9cd3a0

Maintenant qu’on connaît les 8 styles “principaux”, rien ne vous empêche (et je vous encourage fortement!) de jumeler deux styles pour créer un look hybride. C’est une excellente façon de personnaliser son style et de rendre ses ensembles intéressants. Voici quelques exemples.

LE LOOK PROPRET-GLAMOUR

a338d1e718ad9fe89000bd3e309415b7

LE LOOK PROPRET-ROCK

8 styles vestimentaires pour s'inspirer

LE LOOK GLAMOUR-ROCK

9a1d3ec6f1a2ed4f537b5d3d750a6fbc

LE LOOK BOHEMIEN-ROCK

9bcc97d5441ae1ea023c178b0f89ac33

LE STYLE ROMANTIQUE-ROCK

1ef0cdfb36d5958bb6304416e41ecaa1

LE STYLE ATHLÉTIQUE-GLAMOUR

a85486ab961edf3466c6dc5eaffbb768

Quel style est le plus tendance? Si vous voulez mon avis, la tendance est à l’audace.  N’ayez donc pas peur d’oser et d’essayer ces différents styles ou du moins, quelques pièces clés! Le printemps est à nos portes, c’est la période parfaite pour repenser sa garde-robe ou simplement ses agencements.

À partir de maintenant, c’est de vous dont les gens s’inspireront!

Étienne Rochette

Styliste

Le style: l’art de se célébrer chaque jour

J’ai toujours trouvé qu’il fallait une grande connaissance de soi et une certaine forme d’estime aussi pour assumer pleinement son style vestimentaire. J’ai de l’admiration pour les femmes qui sont fidèles à ce qu’elles sont, et dont le style traverse les époques et -disons-le- les modes.  Parce que même si en 2018 on milite en faveur du vivre-et-laisser-vivre, afficher un style le moindrement différent, c’est ouvrir la porte aux commentaires.

Au haussement de sourcil.

Au regard oblique.

Au “désolée c’est mon opinion bye”.

Considérant que la mode, c’est ce qu’on trouve dans les boutiques et que le style, c’est la façon dont on agence ce qu’on choisit d’acheter, il n’y a rien de plus personnel et subjectif que le style.  Et pour moi, il n’y a rien de plus beau qu’une personne qui assume le sien.

Qu’il soit classique, totalement excentrique ou quelque part entre les deux.

Réflexion sur le style vestimentaire

Je pose la question bien candidement: quand on magasine et qu’on passe à la caisse avec ce qu’on a choisit, est-ce qu’on s’assume tant que ça? Est-ce qu’on porte vraiment ce qui nous représente? Ce qu’on aime?  Ce qui nous rend heureuse?  Ou est-ce qu’on se censure pas un peu, des fois?

Parce que se mettre en valeur ça veut dire se donner de la valeur.

Prenons-nous la peine et le temps de nous donner de la valeur?

Quand on s’habille le matin et qu’on se regarde dans le miroir, est-ce que l’image qu’il nous renvoie nous représente telle qu’on se voit? Telle qu’on se sent à l’intérieur? Telle qu’on voudrait se présenter au monde?

Oui?  Merveilleux.

“Pas vraiment”.  Pourquoi donc?

Réflexion sur le style vestimentaire
Iris Apfel, 96 ans.

Les vêtements qu’on porte sont un message qu’on envoie et qui annonce qui nous sommes sans qu’on ait à parler.  Sachant qu’on a le plein contrôle du message qu’on projette, pourquoi est-ce qu’on saisirait pas l’occasion, chaque jour, d’exprimer qui on est, de se célébrer?

Ça peut paraître futile.  Après tout, ce ne sont que des vêtements. Mais ça ne l’est pas, bien au contraire. Les vêtements peuvent avoir un effet très bénéfique sur nous, sur notre humeur, sur notre estime.

Et l’expression de soi par le vêtement, ça se passe aussi bien en runnings et en jeans qu’en jupe crayon et en talons hauts.

247d3f0e613634c29679bbb4a9197b07
La bloggeuse Accidental Icon.

tumblr_nz7c2qcuP01sfovcvo1_1280

Combien de femmes a-t-on vu vivre à la télé un changement de look qui les a fait fondre en larmes? Les vêtements ne sont pas superficiels, ils ont le pouvoir de nous donner la confiance nécessaire pour foncer dans la vie et se réaliser à la hauteur du potentiel qu’on sait qu’on a.

d6595ab094c21687409b12c9e83c7592
Liz, la bloggeuse de withwonderandwhimsy.com

Chaque fois que j’ai eu la chance d’aider une personne à magasiner, j’ai vu un changement s’opérer devant mes yeux. Instantanément, la tête se relève, la posture est plus droite, le sourire plus large.

Réaliser que je peux porter ça, moi, des jeans à imprimé floral!, c’est comprendre qu’on se met nos propres limites, tout le temps.  Et si on se met des barrières pour un bout de tissu, peut-être qu’inconsciemment, on se limite dans d’autres sphères de notre vie aussi.

Crevons l’abcès tout de suite.

Le style n’a rien à voir avec le tour de taille, la grandeur ou les capacités financières.

Le style, ça ne s’achète pas. Ça se crée. Comme l’art. Oui, il faut acheter des vêtements, mais les idées, la créativité et l’inspiration font partie des choses qui sont encore gratuites en 2018. Profitons-en pendant que ça dure. 🙂

 

le style
Ma belle collègue Guylaine Guay, qui sent la confiance à plein nez dans sa combi aussi colorée que sa personnalité.

Assumer son style, c’est assumer qui on est et ce qu’on aime.  Qu’on soit classique, excentrique, ou quelque part entre les deux.

C’est acheter le chandail noir bien simple si c’est ce qui nous procure du bonheur et le mauve à pois blancs pour la même raison.

Les gens qui ont un style impeccable sont ceux qui arrivent à créer des agencements vestimentaires qui respectent à la fois qui ils sont et où ils vont.(2)

Ce n’est donc pas tout de porter ce qu’on aime.  Il faut savoir se vêtir comme il nous plaît, mais selon les occasions et les contextes.   J’explique.

Les experts de l’image affirment que le style, c’est 50% nos goûts personnels, 50% notre auditoire.

C’est un grand débat de société, je le sais, mais je suis d’avis qu’il y a un temps pour chaque chose. L’étiquette a encore sa raison d’être, même si malheureusement, elle semble disparaître peu à peu.  Les vêtements qu’on porte au travail ne devraient pas être les mêmes que ceux qu’on porte le dimanche matin devant la télé.

Il est possible de respecter ses goûts et d’infuser sa touche personnelle à chacun de ses ensembles, qu’ils soient corporatifs pour le 9 à 5, colorés pour un mariage ou tout-aller mais professionnels pour l’emploi qui ne nécessite pas de tailleur.

En se respectant, en respectant le lieu et le contexte, on peut donc très bien oser un imprimé éclaté qui rend de bonne humeur, rester classique même si on nous fait sentir qu’on devrait oser plus, oser une coupe particulière même si elle ne nous “affine” pas, oser un agencement hors du commun, même si on nous laisse croire qu’après 50 ans, on devrait pas.

Le style, c’est oser faire à sa façon. C’est porter ce qui nous rend heureuse.

Osons être nous-mêmes parce le bonheur, non seulement il a de la gueule, il est one size fits all.

.

La reine du shopping