DIY: le présentoir à boucles d’oreilles

Un présentoir à boucles d’oreilles en bâtons de pop sicle?

Pourquoi pas!

Je l’ai imaginé avec Alex qui m’a montré une fois de plus que j’ai bien fait de le marier. (!)

Regardez la vidéo pour suivre les étapes, vous verrez que c’est assez simple.

Pour percer, c’est une mèche 1/8. La plus petite que vous trouverez en fait.

Par la suite, je suggère un petit sablage pour adoucir les trous, je l’ai fait à la lime à ongles!

Si vous avez beaucoup de boucles d’oreilles, vous pouvez faire le présentoir plus grand, en suivant la même méthode.

Ou en faire plusieurs petits.

On les accroche ensuite où on veut, bien en vue ou derrière une porte de garde-robe par exemple.

 

DIY_ le présentoir à boucles d'oreilles

 

DIY_ le présentoir à boucles d'oreilles(1)

 

DIY_ le présentoir à boucles d'oreilles(2)

Vous pouvez peinturer le présentoir mais juste naturel, c’est très joli! En blanc, j’ai par la suite sablé (toujours à la lime à ongles!) pour donner un effet vieillot.

DIY_ le présentoir à boucles d'oreilles(3)

 

DIY_ le présentoir à boucles d'oreilles(4)

 

C’est pratique de voir nos boucles d’oreilles toutes rassemblées au même endroit, vous ne trouvez pas?

Comment porter la salopette

Si on aime l’idée de la salopette, il existe évidemment plein de façons de la porter. Mais ma préférée? Une salopette usée avec un chemisier chic en soie imprimée. J’adore le contraste que ça crée et ça représente mon côté parfaitement imparfaite. 🙂

Un peu d’info sur les chemisiers en soie: ils sont super confortables parce que la soie est une fibre naturelle, et comme ce n’est pas une matière extrêmement extensible (à moins d’être mélangée à du spandex) on en fait des vêtements plutôt amples.  Ample, doux et confortable, qui dit mieux?

La soie prend aussi très bien la couleur, on en fait donc des tissus imprimés aux coloris fort jolis.

Pour reproduire ce look, les détails sont en dessous!

Comment porter la salopette

 

Salopette en denim: similaire ici

Salopette taille plus: trouvez-la ici

 

Chemisier Equipment (ma marque fétiche) en soie imprimée:

similaire ici

Similaire ici

Similaire ici

 

Sandales dorées:

très similaires ici

similaires ici

version talon bas ici

similaires ici

S’habiller pour la rentrée

Dans cette première chronique de la saison 3 de l’émision Marina, je vous donne des idées pour s’habiller pour la rentrée.

Des inspirations pour agencer des imprimés entre eux, pour porter des vêtements simples de façon un peu plus chic, le tout sans dépenser une fortune.

Que vous soyez ou non sur les bancs d’école, il y a certainement un truc ou deux que vous aimerez apprendre!

Pour voir la chronique, c’est ICI, dans le bloc 5, autour de la 46e minute.

S'habiller pour la rentrée

Le chemisier boyfriend: quoi, comment, pourquoi?

Pour ma toute première chronique de la nouvelle saison de Marina, (déjà la 3e saison!) j’ai choisi un look  super simple, mais en même temps très moderne, confortable et accessible qui met en vedette: le chemisier boyfriend.

C’est quoi?

Le chemisier boyfriend, c’est le chemisier qui “pardonne”: il est juste assez cintré pour définir la taille, mais assez ample pour être très flatteur. C’est un chemisier qu’on peut porter à tout âge, qu’on ait 18 ou 75 ans.

On le porte comment?

On peut le porter le plus simplement du monde, avec un pantalon droit noir, mais comme le blanc s’agence avec tout, amusez vous! Vous pouvez aussi le porter blousé, ou à moitié entré sur le devant.

On le porte pourquoi?

Parce qu’en plus d’être flatteur, le chemisier boyfriend est plus long qu’un chemisier traditionnel, il est donc parfait pour celles qui aiment camoufler leur popotin!

Pour trouver mon chemisier, c’est sous la photo!

Le chemisier boyfriend: quoi, comment, pourquoi?

 

Mon chemisier blanc coupe boyfriend: trouvez-le ici

Autre modèle de chemisier boyfriend en coton-tencel: ici

Jeans noir coupe skinny: trouvez-le ici

 

Devenir la reine des friperies en 5 étapes faciles

“C’est usagé. Ça pue. C’est dégeulasse.” Ça, c’est ce que tu penses des friperies tant que t’as pas trouvé ton premier “trophée de chasse”.

Personnellement, moi, plus le deal est bon et moins je suis dédaigneuse. (!)

Mais tout le monde cherche la réponse à la fameuse question: Quelles sont les meilleures friperies?

Vous n’aimerez pas ma réponse: toutes les friperies sont bonnes.

C’est vrai!  Parce que c’est la trouvaille unique et imprévue qu’on y cherche et l’imprévu, c’est comme l’amour,  ça peut nous tomber dessus à tout moment. Envie d’apprivoiser le shopping seconde main?  Voici 5 étapes faciles à suivre pour devenir la reine des friperies!

Magasiner par matière

Dans certaines friperies, le prix est fixé en fonction du type de vêtement, ce qui veut dire qu’un haut à manches courtes en coton pima par exemple, peut se vendre au même prix qu’un haut à manches courtes en polyester. Comme je cherche toujours le rapport qualité-prix,  je choisis le coton pima. En fait, je magasine surtout les matières naturelles.  Ça vaut plus cher, alors ça représente souvent une meilleure affaire. Je cherche donc les chemisiers en soie, les robes en lin, des vestons en pure laine vierge et tout ce qui est en cuir véritable. Oui, ça veut dire lire les étiquettes de composition. Pour moi, à prix équivalent, une blouse en soie de marque inconnue est une trouvaille beaucoup plus intéressante qu’une blouse semi-griffée en polyester.

Devenir la reine des friperies en 6 étapes faciles

Être objective

Il arrive qu’on trouve des marques de luxe à tout petit prix. Même si j’ai automatiquement une montée d’adrénaline quand ça m’arrive, je garde la tête froide et me pose 2 questions:

-Est-ce que je porterais ce vêtement si ce n’était de l’étiquette Armani/Prada/Burberry?

-Est-ce qu’il est en bon état? Est-il usé?

Il y a une différence entre un vêtement qui a l’air vieux et un vêtement qui a l’air vintage.

Devenir la reine des friperies en 6 étapes faciles

On jase: si tu trouves un item de luxe impeccable et dans ta taille,  il est fort probable qu’il y en ait plus d’un. Les femmes ne se débarrassent rarement que d’un seul vêtement à la fois. Garde l’oeil ouvert!

Être créative

Le vêtement te va comme un gant mais les épaulettes sont too much? Découds-les! Le pantalon te fait des fesses d’enfer mais il est un peu trop court? Raccourcis-le encore plus, ça fera un parfait pantalon 7/8! La robe en coton est parfaite, sauf la couleur? Teint-la!

 

Ne pas se fier à la taille sur l’étiquette

La raison est simple: les gens font altérer les vêtements. Il se peut que la jupe 14 ans ait été rapetissée et soit plus comme une 12 ans.  Tu repères une pièce jolie comme tout? Essaie-la! Un peu grande? Mieux vaut acheter trop grand que trop petit: au prix qu’on paie les vêtements en friperie, c’est quoi une petite altération chez la couturière? Trop serrée? Regarde s’il y a eu altération et si elle peut se découdre. Si le tissu n’a pas été coupé, il y a de l’espoir: j’ai déjà vécu ça avec un haut dont la taille avait été cintrée. J’ai défait les deux coutures de chaque côté, il est revenu à sa taille initiale!

Apporter du Purel

Plusieurs friperies sont très bien maintenues, mais je ne prends jamais de chance. Même si le lieu est propre, et que certains vêtements ont encore leur dernière étiquette de nettoyeur, on ne sait pas d’où viennent les vêtements et qui les a portés, touchés, qui s’est peut-être essuyé les mains dessus après avoir éternué. Avant de te gratter l’oeil ou de te mettre le doigt dans la bouche pour te ronger l’ongle, rappelle-toi ce que je viens de te dire et offre toi un p’tit traitement antibactérien express!

 p.s. Si vous vous demandez si j’achète des chaussures en friperie, la réponse est oui, mais SEULEMENT lorsqu’ils n’ont jamais été portés. Ça se voit tout de suite sur la semelle.

Vous avez déjà déniché des perles en friperies? Partagez la photo de votre meilleur trophée de chasse, ça m’intéresse vraiment!