Le pareo licou

Le rectangle de tissu fluide qu’on appelle le paréo est immensément polyvalent.

Voici une nouvelle façon de le nouer en une jolie robe licou!

..

.

.

 

 

.

.

.

.

.

.

10 chaussures plates pas plates!

Je dis souvent que je suis née avec des pieds de Barbie; un pied naturellement incliné, fait pour les talons hauts.

Même si je suis un peu maniaque des talons hauts,  dernièrement, j’ai plus souvent envie d’opter pour des chaussures plates.

Le choix est varié, coloré et pas plate pentoute finalement!

Voici 10 chaussures plates pas plates à adopter maintenant (plusieurs modèles sont en solde!) et à porter cet été…comme cet automne!

.

.

.

..chaussures plates pas plates

chaussures plates pas plates(1)

chaussures plates pas plates(2)

chaussures plates pas plates(3)

chaussures plates pas plates(4)

 

chaussures plates pas plates(5)

 

chaussures plates pas plates(6)

chaussures plates pas plates(9)

chaussures plates pas plates(7)

 

chaussures plates pas plates(8)

 

Nouer un paréo avec un bracelet

L’an dernier, mes beaux-parents ont installé une piscine gonflable pour enfants à l’arrière du chalet.

N’ayant pas de piscine à la maison, vous comprendrez que j’en profite pour faire les 6 pas qui séparent le chalet de la piscine des enfants avec style!

Je suis donc toujours à la recherche de nouvelles façons de nouer mes paréos.

En voici une qui implique un bracelet! Oui oui!

Et avant que vous me posiez la question: c’est très confortable. 🙂

Voici donc comment nouer un paréo avec un bracelet!

..

.

.

Le pouvoir des accessoires

Certains vêtements demandent un p’tit coup de pouce pour être à leur meilleur.

C’est le cas de cette camisole en lin et polyester dont la coupe est ample. Portée à l’extérieur d’un pantalon, je lui ajouterais -vous l’aurez deviné- une petite ceinture, mais en la portant à l’intérieur, elle est définitivement plus flatteuse, sans être très moulante au ventre.

Étant donné leur coupe très ample, j’ai roulé le bas de mes jeans pour ajouter au look.

Je trouve aussi que le fait de voir un peu de peau les rend moins imposants.

Jusque-là, pas eu besoin d’accessoires: c’est uniquement la façon de porter les vêtements qui a transformé l’ensemble.

Le pouvoir des accessoires(2)

Mais puisque le titre dit le pouvoir des accessoires… j’ai fini par ajouter une ceinture et un collier. 🙂

Vous pouvez trouver la camisole en taille régulière ici et en taille plus ici.

(Il ne reste que quelques couleurs et tailles.)

La robe convertible

En variant le devant et le dos, on dit que la robe convertible se porte de 60 façons.  J’ai choisi de vous montrer les plus jolies, mais surtout les plus faciles à réaliser, celles qui sont confortables et -disons-le- réalistes.

La question qui tue: on porte quoi, comme soutien-gorge?

Les poitrines plus menues pourront opter pour rien pentoute, étant donné qu’en serrant les bandes, on se trouve à immobiliser la poitrine suffisamment -à mon avis-.

Sinon, le soutien-gorge autocollant est une excellente option (c’est ce que je porte dans le vidéo) parce qu’en serrant les bandes, on aide à ce qu’il reste en place. Je ne le porterais pas sous un t-shirt ample, mais ici, il a fait ses preuves.

On trouve aussi un tube à porter sous la robe, et qui permet le port d’un soutien-gorge sans bretelles. Il réduit aussi l’ampleur du décolleté. Trouvez-le en cliquant ici.

Le tissu peut être coupé sans avoir à faire de finition pour raccourcir la robe et, cerise sur le sundae, elle est fabriquée au Canada!

Imaginez vos demoiselles d’honneur…

IMPORTANT:

Selon la compagnie, la taille régulière unique convient aux tailles 0 à 12 et la TAILLE PLUS unique convient aux tailles 14 à 24.

Chez La Baie:

TAILLE REGULIÈRE version longue disponible ici.

TAILLE PLUS version courte disponible ici.

TAILLE PLUS version longue disponible ici.

Visitez le site de la compagnie ici.

Au revoir, Madame Martin!

Il y a plusieurs années, suivant le conseil de ma mère, (les mères ont toujours raison) je suis entrée chez Madame Martin, une boutique de lingerie spécialisée bien établie au centre-ville de Trois-Rivières.

Elle existe depuis si longtemps qu’elle donne l’impression d’avoir toujours été là.

La preuve, c’est que le décor rétro original des années 60 a eu le temps de devenir parfaitement vintage aujourd’hui.

C’est un décor Pinteresque.

.

.

Les produits ne sont pas présentés sur des cintres, ils sont tous gentiment pliés dans leur petite boîte de carton. Il suffit d’informer la dame sur nos besoins pour que,  sans même se retourner, elle attrape d’une main la petite boîte qui contient le produit qu’il nous faut.  Connaître son stock vous dites? 🙂

On m’a conseillée avec expertise et discrétion. Grâce à Madame Martin, j’ai découvert ma bonne taille (oui, j’étais de celles-là, celles qui ne portaient pas la bonne taille…) mais surtout, je suis devenue adepte du soutien-gorge en dentelle, celui qui se forme à la poitrine, contrairement aux coquilles de forme générique  auxquelles la poitrine doit se mouler.

En quelques minutes dans la cabine d’essayage, j’ai compris que mes seins n’avaient jamais connu le confort. Le vrai confort. C’était une telle révélation que j’avais juste envie de prendre mes seins au creux de mes mains et de leur demander pardon pour toutes ces années de maltraitance.

FullSizeRender

Toute sa carrière, Madame Martin a été au service des femmes. De toutes les femmes. Environ 4500 femmes ayant subi une ablation d’un sein lui ont rendu visite pour un ajustement de prothèse mammaire.

Après 48 ans de service, nous avons appris il y a quelques semaines que la boutique Madame Martin fermera ses portes.

Si un message doit rester, c’est celui que toutes les femmes méritent un ajustement professionnel. Il fait autant de bien qu’un pédicure, et les bienfaits durent plus longtemps. 🙂

FullSizeRender 2

Bonne retraite Madame Martin!

PS. Pour un bon ajustement en Mauricie, visitez Madame Martin d’ici la fin juillet, ou la boutique Belles de Nuit Belles de Jour, où le personnel qualifié se fera un plaisir de bien vous conseiller.

Le pouvoir de la petite ceinture noire

Qu’est-ce qui est noir, long et aussi polyvalent que la p’tite robe noire? La p’tite ceinture noire!

Elle est idéale pour ajuster un vêtement trop ample, ou qui ne nous définit pas suffisamment à notre goût. Dans le doute, on ajoute une p’tite ceinture noire!

À elle seule, la p’tite ceinture noire démontre le pouvoir d’un accessoire bien choisi.  Et si on ne devait avoir qu’une seule ceinture, la mienne serait noire.

Elle s’agence avec tout, même un vêtement pâle, (la preuve ici) surtout si on lui agence chaussures/bijoux/sac dans les mêmes tons.

Le pouvoir des accessoires(1)

Une image vaut mille mots, n’est-ce pas?

Laurence XOX

Ma façon préférée de porter un t-shirt blanc chic

Tout le monde sait que le t-shirt blanc est une pièce de base de la garde-robe.  Mais il est un meilleur passe-partout lorsqu’on le choisit dans une bonne matière. Qualité= polyvalence!

Le coton pima est ma matière préférée pour le t-shirt parce qu’il est l’équivalent du coton égyptien pour les draps: super doux, résistant et, selon les marques, assez épais.

Le lin est aussi ma matière préféré (!) parce qu’en plus de faire chic,  c’est une matière extrêmement confortable lorsqu’il fait chaud. En plus, le lin tricoté d’un t-shirt est beaucoup moins froissant que le tissé du pantalon en lin qu’on connait.

Ma façon préférée de porter le t-shirt blanc de façon chic? Avec une jupe ou un pantalon imprimé. Tout simplement!

Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale

Le t-shirt blanc fait chic même au bureau:  ajoutez-lui un veston si votre travail l’exige et enlevez-le pour le 5 à 7!

t-shirt-blanc-chic

Quelques inspirations!

Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(8)Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(9)Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(7)

Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(3)

Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(1)

 

Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(4)

 

Duo-t-shirt-blanc-jupe-florale(5)

t-shirt-blanc-chic(1)

 

Comment accessoiriser une robe ample

Que je parte dans le sud, au chalet, ou dans une ville à découvrir, je mets principalement des robes dans ma valise. Parce qu’elles sont toujours de mise (on s’entend que je ne parle pas d’aller gravir l’Everest) et qu’elles sont 2 en 1: un haut et un bas, pas d’agencement à prévoir, pas de casse-tête.

Je préfère mes robes plutôt simples au niveau de la coupe parce qu’elle sont plus polyvalentes. Une robe ample est toujours confortable, mais pas toujours flatteuse.

Attention: ce n’est pas parce que la coupe fait bof au premier coup d’oeil que la robe est nécessairement inintéressante. Il faut arrêter de croire que tout doit être parfait instantanément. Si la taille est bonne mais que la robe manque de oumph, c’est l’occasion d’agir comme une reine du shopping en usant de notre créativité.

Accessoiriser une robe

Dans la cabine, pensez à avoir une ceinture avec vous. Oui, c’est juste ça! En plus de la cintrer exactement comme vous le souhaitez, l’ajout d’un accessoire rend la robe unique à vous. Pour pousser un peu plus loin, ajoutez un collier et un sac.

J’adore cette robe jaune.  Je savais que la coupe n’était pas si avantageuse, mais avec une simple ceinture, elle a une toute autre allure. Honnêtement, mes robes préférées de ma garde-robe sont celles qui ont le plus “l’air de rien” à la base.

***Si vous ne portez pas de ceinture, (une robe ample peut très bien rester ample!) essayez d’ajouter un long collier ou une écharpe colorée légère.  Je suis certaine que vous saurez leur donner de l’éclat et que vous aurez envie de les porter davantage.

Génération Jacob: au nom de la laine vierge

Jeudi dernier, j’ai publié une photo sur la page facebook de La Reine du Shopping. Un simple cardigan sur son cintre. Cette photo est devenue la publication la plus populaire de l’histoire de la Reine du Shopping: près de 150 000 personnes l’ont vue,  3000 l’ont aimée et 475 l’ont commentée.

C’était un cardigan Jacob en laine vierge des années 90 donc non, pas un simple cardigan.

C’est le cardigan emblématique de toute une génération. Tout le monde l’a eu et tout le monde a une histoire à son propos: on se souvient avec qui on l’a acheté, en quelle année on l’a porté, combien de fois on l’a emprunté en cachette à sa soeur. On sait à qui on l’a donné, à moins de l’avoir jalousement entreposé.  Tout le monde s’en ennuie, tout le monde fait awwww, tout le monde se peut pu, tout le monde est nostalgique.

“J’ai le même ! Dans une boîte à quelque part … Je n’ai pas été capable de m’en défaire. -Marie Claude Brin

*Avant de continuer, je fais une parenthèse pour vous informer que 6 boutiques Jacob demeureront: quatre à Montréal, une à Québec et une à Sorel.

Poursuivons.

Jacob a marqué toute une génération. Je dirais même deux, parce que ses vêtements sont passés d’une à l’autre  et dans les deux sens: nombreuses sont nos mères qui portent encore “notre vieux Jacob”.   La mienne porte toujours ma robe à carreaux noirs et blancs de Jacob JR!  (Moi aussi, je me demande ce qui est le plus impressionnant: qu’elle porte une robe d’il y a 25 ans, ou le fait qu’elle rentre dans du Jacob JR…)

“J’ai gardé ma petite veste mauve comme ça, au cas où j’aurais une fille plus tard ! J’avais 15 ans et ma puce aura un an demain. Un jour, on verra si elle l’aimera assez pour la porter. -Catherine Roy

Qu’est-ce qui fait qu’un cardigan des années 90 nous rende si nostalgiques?  Oui, il représente nos années de jeunesse mais à mon avis, il témoigne aussi de ce qu’était l’ancien Jacob, l’époque où l’entreprise utilisait des matières majoritairement naturelles: la laine d’agneau et la laine vierge, mais aussi le coton.  J’avais même des blouses sans manches en soie extensible! (Que ma mère a sûrement encore…)

À 15-16 ans, on ne lisait sans doute pas les étiquettes de composition.  On était en amour avec le look Jacob,  mais si nos mères nous laissaient y flamber nos payes de gardiennage, elles devaient savoir la qualité et le confort y étaient aussi.

“Ah mon dieu! J’avais gardé tellement d’enfants pour pouvoir me payer ça! (…) ” -Véronique Bélanger

“(…) Je me rappelle, à ma fête, je demandais toujours d’avoir de l’argent pour pouvoir aller m’acheter ce que je veux chez Jacob! (…) ” -Stéphanie Chabot

Jacob avait compris qu’offrir de la qualité ne fait pas en sorte que les consommateurs consomment moins. Un vêtement qui procure du bonheur, c’est un vêtement qu’on porte régulièrement. S’il reste beau longtemps en plus, ça s’appelle un achat intelligent. Et un bon achat, c’est tout ce qu’il faut au consommateur pour avoir envie de retourner à la boutique.

Ahhhhh les vestes en laine! J’en achetais une à toutes les années.” -Marylene Iler – Bourdon

Jacob n’a pas seulement fermé la majorité de ses boutiques, il a, à un certain moment, complètement changé son offre. Le cardigan en laine était devenu le cardigan en acrylique et la robe en coton, la robe en polyester. C’était le royaume du synthétique et personnellement, même les coupes ne m’allaient plus.   Je suis revenue bredouille de la boutique plusieurs fois avant de -je l’avoue-  carrément abandonner. Sans m’en rendre compte, j’ai commencé à parler de Jacob au passé, parce que mon Jacob n’était plus.

“C’est donc triste de ne plus être capable de trouver des vestes de “laine” -Denise Rousseau

Au moment d’écrire ces lignes, je visite le site web de l’entreprise et je constate deux choses qui me rendent heureuse:

  1. Il y a quelques items en coton, d’autres en viscose et en ponte.
  2. La majorité des vêtements sont fabriqués au Canada.

Signe d’espoir? Je l’espère. Quand je pense à Jacob, je pense à tous ces vêtements classiques, bien faits, qui ne ressemblent pas à ce qu’on offre ailleurs, et que je porterais encore si la boutique les reproduisait avec des coupes et des imprimés à la Jacob d’aujourd’hui.

Il y a des boutiques où l’on va pour fouiner et découvrir des trésors. Des boutiques où l’on va pour les items fashion  à petits prix, peu importe la matière, et il y avait une boutique où l’on allait pour trouver, à l’année, les pièces de base de la garde-robe (chemisier, robe, jupe, cardigan, t-shirt, veston)  dans toutes les couleurs et dans de belles matières. C’était ça,  le créneau de Jacob. Et c’est ce qui fait que plusieurs se demandent encore: et on va où, maintenant, pour ça?

Oui, Jacob, nous sommes toujours preneuses pour tes chemisiers en coton extensible, pour tes cardigans noirs-gris-marine-blancs-crème-rouges-roses-ou-verts, pour tes robes sobres et bien taillées, pour tes t-shirts parfaitement ajustés et assez épais pour ne pas voir à travers.

Nous sommes preneuses pour ce que tu as été et qui a fait ton succès.

———————————————–

Je lance donc une idée un peu folle.

Si, dès le départ, mon mari et moi on a mis sur pied La Reine du Shopping, c’est pour qu’un jour, nous puissions avoir une voix en tant que consommateurs. Nous avons devant nous une occasion parfaite.

Si vous souhaitez, vous aussi, que l’offre de Jacob redevienne ce qu’elle a été, (en version modernisée bien sûr!) je crois qu’il est temps d’activer la communauté de La Reine du Shopping.  Nous sommes plus de 16 000 à nous intéresser à la mode, aux belles matières et nous savons la différence entre une dépense et un investissement.

C’est l’occasion pour nous de voir ce qu’unies, on peut accomplir. J’ai confiance qu’ensemble, nous avons une voix.

Manifestez-vous dans les commentaires ci-dessous en expliquant ce que vous aimiez de Jacob.  Ça n’a pas besoin d’être long. Il faut simplement démontrer que Jacob a toujours ses consommatrices de la première heure et qu’il y a un public pour les vêtements classiques, modernes et bien taillés, en fibres naturelles surtout. (Mais on ne rechigne pas le polyester de temps en temps!)

J’ai confiance en la communauté de la Reine du shopping et j’espère que Jacob, une entreprise de chez-nous, sera prête à nous entendre. J’ai toujours cru que l’industrie de la mode pouvait être profitable pour les commerçants aussi bien que pour les consommateurs.

Et si tout le monde pouvait être gagnant dans tout ça?

Au nom du shopping intelligent, formons une équipe et voyons jusqu’où cela peut nous mener.

Je laisserai le premier commentaire. J’ai hâte de vous lire.

Laurence