Fabriquer un chou à partir de papier d’emballage

Il nous est tous déjà arrivé d’emballer un cadeau -à la dernière minute, admettons-le- et de ne rien avoir pour le garnir.

“Comment ça j’ai pas de chou?! J’en vois traîner à l’année et quand j’en ai besoin, ils sont nulle part!”

Dernière résolution de 2014: apprendre à fabriquer un chou. Une bonne fois pour toutes.

1. Découpez 6 bandes d’environ 1/2 pouce de largeur dans du papier d’emballage. (Ou mieux: dans vos retailles!) La longueur dépendra de la grosseur de chou désirée. Mes bandes ont 14po de longueur.

2. Collez chaque bande de façon à ce qu’elle forme une boucle à l’aide de papier collant.

3.  Assemblez-les pour former une croix, et poursuivez jusqu’à ce que les 6 boucles aient l’apparence d’un flocon. Fixez-les à l’aide d’une brocheuse. (À défaut, utilisez du papier collant.)

4. Répétez le procéder pour former deux autres flocons, un moyen à 4 boucles, et un petit à deux boucles.

5. Empilez-les et fixez-les à l’aide d’une brocheuse.

Et voilà, c’est comme ça qu’on récupère nos retailles de papier d’emballage, qu’on économise sur les choux et -avantage non-négligeable- qu’on peut déclarer l’air de rien: “Oui oui, et c’est moi qui ai fait le chou…” 🙂

Et le 8e jour, Dieu créa le coton pima.

Le coton, c’est bien, le coton pima, c’est mieux. On en trouve de plus en plus, et à des prix étonnamment abordables compte tenu de sa qualité. Si vous avez le choix entre un coton ordinaire et un pima, optez sans hésitation pour le deuxième. Il est plus doux, et il reste beau plus longtemps. On dit même que le pima n’a rien à envier au coton égyptien. C’est tout dire!

Pour les hommes, le paquet de 4 t-shirts en coton pima de marque Kirkland Signature à 16$ (c’est 4$ le t-shirt!) chez Costco est probablement la meilleure aubaine que vous puissiez faire. Mon mari ne jure plus que par ceux à col en “V”, parce que leur coupe est ajustée mais pas trop trop, et la manche n’est pas trop longue. (Il déteste les t-shirts dont les manches courtes arrivent au coude!) Par contre, ils ne sont pas disponibles en ligne.

Du côté des femmes, vous pouvez fouiner chez Winners pour en trouver. La marque Cynthia Rowley fait des camisoles en pima absolument parfaites sur toute la ligne: belle matière,  belle coupe et petit prix.

On trouve chez Simons (en boutique et en ligne) une petite sélection de produits en coton pima pour hommes et femmes: des camisoles, des t-shirts, des polos, des bermudas et des boxers.

Mon truc pour trouver des vêtements en coton pima facilement? J’entre simplement le mot “Pima” dans le moteur de recherche des sites internet où j’aime magasiner. Presque toutes les boutiques indiquent la composition de ses vêtements, alors le moteur fait ressortir tous ceux qui contiennent cette fibre extraordinaire!

Voyez le résultat de ma recherche sur le site de La Baie ICI.

 

Choisir (et assumer!) un chapeau en feutre

Ahh! les chapeaux! On trouve ça beau sur les autres, mais on n’oserait jamais. Vous vous reconnaissez? Pourtant, un chapeau est aussi joli que pratique pour nous garder au chaud et nous protéger de la pluie ! (Et ça évite de tenir un parapluie !)
La taille
Il faut savoir que la taille unique, celle qu’on trouve le plus souvent dans les boutiques, est conçue pour les tours de tête entre 55 et 59 cm.  Si la taille du chapeau est indiquée par un chiffre comme 54 ou 58, c’est qu’elle réfère à un tour de tête de 54cm ou 58cm.
Mesurer son tour de tête
Pour déterminer son tour de tête, mesurez votre tour de notre tête en cm, au-dessus des oreilles et des sourcils, sans trop serrer le ruban à mesurer.
Si votre mesure est plus petite que 55cm ou plus grande que 59 cm, ce sera peut-être plus difficile de trouver un chapeau dans une grande surface. Mais ça se trouve ! Sinon, vous pouvez vous tourner vers les boutiques spécialisées, où les chapeaux qui vous vont peuvent être moins chers que vous le croyez. Les boutiques spécialisées comprennent l’importance d’en offrir pour toutes les bourses.
La matière
En hiver, les chapeaux en feutre de laine sont durables et plutôt faciles à trouver. Pour une meilleure qualité et une meilleure durabilité, assurez-vous qu’il soit 100% laine, et non fait d’un mélange de synthétique (polyester) et de laine. Plus le feutre est épais, plus le chapeau gardera sa forme.
Le modèle
Ici, je ne peux malheureusement pas vous aider. Il n’y a pas de secret, il faut en essayer. Faites-vous confiance, vous le saurez quand vous aurez un chapeau qui vous va et dans lequel vous vous sentez bien. Sinon, amenez une amie en qui vous avez confiance lors de l’essai.
Le prix
Un chapeau de laine peut coûter plusieurs centaines de dollars, mais il est tout à fait possible de trouver, entre 30 et 50$,  un chapeau 100% laine qui bien entretenu durera des années.
Entreposage
Tous les chapeaux dont le rebord pointe vers le bas devraient être posés à l’envers sur une tablette. Sinon, le poids du chapeau écrasera le rebord et lui donnera l’apparence d’un galette au bout de quelques temps. Les chapeaux aux bords retroussés peuvent être posés à plat sans problème.

La gaine confortable. Oui, confortable.

J’ai longtemps cru que je n’aimais pas les macarons. Jusqu’à ce que je goûte aux meilleurs macarons au monde.  Attention, je vais passer des macarons aux gaines de maintien! Le lien est forcé? Pas du tout. Si vous n’aimez pas les gaines, c’est que vous n’avez pas trouvé celle qui vous convient.

L’entreprise

Les gaines de la compagnie Spanx ont fait leur renommée. Elles sont confortables, et les modèles taille haute et mi-cuisse sont pour moi les plus polyvalents. Mais évidemment, tout dépend de nos besoins, qui sont différents d’une femme à l’autre.

La taille

L’erreur la plus fréquente, c’est de choisir une gaine trop serrée, peu importe le modèle. Pour ne pas avoir l’air d’un roastbeef bien ficelé, on la choisit juste assez grande pour être à l’aise, juste assez ajustée pour qu’elle fasse sa job. Mieux vaut se référer à la charte des tailles, comme on le fait pour les collants et les bas de nylon. Et n’hésitez pas à l’essayer avant de passer à la caisse. Le confort, ça se teste!

Entretien

 Les gaines sont généralement faites de nylon et de spandex. À moins d’indication contraire, lavez-les à la machine, à délicat et à l’eau froide (et au mieux dans un filet de lavage). Évitez-leur le supplice de la sécheuse, qui aura tôt fait de détruire leur élasticité et donc, leur pouvoir gainant.

La parfaite petite robe noire

La petite robe noire idéale est celle qu’on porte au temps des fêtes, mais qu’on rentabilise en la portant durant l’année aussi. Celle-ci est parfaite par-dessus un chemisier, un col roulé, avec une ceinture, en talons hauts ou avec une botte plate. Sa longueur est idéale pour le bureau, mais fait chic lors d’une soirée.

Composition: 95% polyester, 5% spandex: un mélange confortable et durable.
Entretien: Lavable à la machine à l’eau froide. Suspendre pour sécher.

Trouvez-la ici

Choisir ses chaussettes

On vous a toujours dit de lire les petites écritures en bas d’un contrat pour vous éviter de vous faire avoir? Vous devriez faire de même pour choisir vos chaussettes.  Entre autres.

Lire la composition

Si vous lisez “cachemire” écrit en grosses lettres sur le devant du carton d’emballage, il se peut qu’à l’arrière, en lisant l’étiquette de composition, vous réalisiez que le mélange n’en compte que 8%. Avant de crier à l’aubaine du siècle, soyez avertie et vérifiez vous-mêmes: plus il y a une grande quantité de fibre noble comme le cachemire ou le mérinos, plus le prix augmente. Chez Simons, par exemple, des chaussettes (fabriquées au États-Unis) qui contiennent majoritairement du cachemire (entre 75% et 90%) se vendent 50$, et 20$ lorsqu’il est à 10%.

Les fibres à privilégier

Les fibres synthétiques comme le polyester et l’acrylique sont résistantes, mais ont la réputation de nous faire transpirer. N’oubliez pas que les fibres ont évolué, et que selon  la fabrication (avec des petits trous d’aération par exemple) les bas synthétiques peuvent aussi être une bonne option.   Lorsque mariées à une fibre naturelle, (laine mérinos par exemple) les fibres synthétiques offrent aussi une résistance supplémentaire bien appréciée. (Allô le gros orteil qui fait coucou!)

Le coton se porte à l’année parce que c’est une matière douce, confortable et absorbante. Elle nous laisse les pieds au sec. C’est aussi une matière peu dispendieuse. Pour les petits budgets, cherchez les bas qui contiennent majoritairement du coton et un pourcentage de laine, (ou mieux: la même quantité des deux) vous en aurez pour votre argent.

 

En hiver, la laine possède les mêmes caractéristiques, en plus d’apporter beaucoup de chaleur, ce qui est idéal pour les plus frileuses.

La viscose (rayonne, rayonne de bambou…) apporte une extraordinaire douceur aux chaussettes, et dans le cas de la rayonne de bambou, une résistance naturelle aux bactéries, donc aux odeurs.

La taille

Puisque les bas sont extensibles la majorité du temps, plusieurs compagnie comme la marque HUE n’offrent que la taille unique. Par contre, référez-vous à l’emballage, vous pourriez lire 36-38 ou 39-41, ce qui réfère aux pointures de chaussures.

Personnellement, j’adore les chaussettes de la compagnie Hue et celles de la compagnie Bleu Forêt.  Pour trouver un point de vente de ces marques PRÈS DE CHEZ-VOUS, cliquez ici: HUE ou BLEU FORÊT

Le col de (fausse) fourrure

Qu’on le choisisse en fourrure ou en fourrure synthétique, le col amovible est formidable pour rehausser un chandail, une robe, ou un manteau en période hivernale. Plutôt que de succomber à plusieurs vêtements garnis de fourrure, on se procure un joli col qu’on fait passer d’un vêtement à l’autre. Une excellente façon de rentabiliser ce qu’on a déjà, et de donner un second souffle à notre manteau des 5 dernières années!

Trouvez-le ici

 

Bien choisir son chemisier à carreaux

La semaine dernière, en avance pour un rendez-vous au centre-ville,  j’en ai profité pour me dénicher un chemisier à carreaux. Je défendrai toute ma vie l’idée qu’on trouve de la qualité n’importe où, j’ai donc tenté de le trouver dans une boutique où rien n’est jamais cher: Forever21.

J’ai trouvé deux chemisiers. Celui de gauche, à 17.80$, celui de droite, à 23.80$. Les deux étaient en coton. Jusqu’ici, tout va bien. Coutures maintenant! Aucun chemisier n’avait de pince de poitrine, ce qui est tout à fait correct puisque la coupe (style boyfriend) n’est pas ajustée.

Le plus cher avait de simples coutures surfilées. Bien faites, je me dois de le souligner, mais un chemisier qui se respecte a des coutures françaises. Celui-ci n’a visiblement pas une haute estime de lui-même! La couture française est une, sinon la plus solide des coutures.  Elle détermine donc la durabilité d’un vêtement.

Le moins cher des deux, lui, était muni de deux sublimes coutures françaises, parfaitement réalisées parce qu’identiques sur l’envers et le revers.  C’est pas beau, ça? (Au moment où Christophe lit ces lignes, c’est sûr qu’il a les yeux pleins d’eau.) Notez que les deux photos ont été prises au même endroit, à l’intérieur des chemisiers.

Le dernier défi? Trouver un exemplaire du chemisier à 17.80$ dont les carreaux concordent sur chaque côté. Pas facile. J’ai vu des horreurs, des finitions que Christophe a déjà qualifiées de vulgaires.  J’en ai trouvé une pas mal, et si vous voulez mon avis, je crois bien que la concordance est le fruit du hasard.

Ajout: La photo ci-bas démontre la concordance, le fait que le motif se poursuive, malgré le fait qu’il s’agit de deux morceaux de tissu cousus ensembles.

À ce prix-là, certains fabricants se foutent bien de ce genre de finition, alors qu’il s’agit d’un détail de qualité hyper important pour d’autres. À nous de choisir le bon chemisier dans le lot!

Finalement, mon chemisier est lavable à la machine, je l’ai testé. Il n’a pas rétréci et surtout, les coutures sont restées droites. Comme quoi le prix d’un vêtement n’est pas indicateur de sa qualité de confection. Dans ce cas-ci, en payant plus cher, j’en aurais eu moins pour mon argent. Cela démontre l’importance d’être bien informée!

À la recherche du parfait legging

Acheter un legging n’est pas compliqué. On l’essaie et si on est bien dedans et que le prix nous convient, hop! on passe à la caisse. Mais si la durabilité du produit et le rapport qualité-prix vous intéressent, voici quelques indices qui vous permettront de repérer facilement un bon legging. Tant qu’à acheter…

La composition

Rien n’est plus confortable qu’une matière naturelle. Le coton est donc à privilégier. Mais pour un max d’aisance, assurez-vous qu’il contient un pourcentage d’extensibilité. Autour de 8%, c’est bien. Le spandex est la matière extensible la plus commune, mais si l’étiquette de composition dit “lycra”, c’est encore mieux, vous êtes en présence d’un spandex de meilleure qualité. Le spandex permet au legging de reprendre sa forme après avoir été étiré. Plus la matière extensible d’un legging est de bonne qualité, plus on s’évite l’effet brillant et les “poches” aux genoux.

La bande élastique

Au niveau de la bande de taille, pour éviter que l’élastique tourne, vérifiez qu’il soit assez large. Et plus il est large, plus il est confortable et moins il nous « coupe » la peau. Notez aussi que les leggings taille haute tiennent mieux parce qu’ils sont appuyés sur nos hanches.

L’opacité
Plus le fil de coton est épais, plus le legging est opaque et résistant. La façon de vérifier? On pousse un poing dans le tissu. Si on voit à peine la couleur de notre peau, c’est signe que ce sera opaque.
L’entretien
Comme pour n’importe quel vêtement qui contient une matière extensible, le legging durera beaucoup plus longtemps si on lui épargne la sécheuse. Sachez-le, la chaleur TUE l’extensibilité. Lavez-le à délicat, et suspendez-le pour sécher.
Le prix
Je crois qu’il vaut mieux avoir un bon legging de qualité, que trois qui ne tiendront pas la route. Entre 25 et 45$, vous devriez trouver votre parfait legging.

La solution à l’organisation des bijoux

À moins de ne posséder que des rivières de diamants rangées dans leur étui en cuir importé d’Italie, vous me comprendrez de me réjouir à l’idée de retrouver tous mes bijoux de fantaisie organisés et classés en un seul et même endroit. Quand j’ai trouvé ce système de rangement, j’étais aux anges. Tellement qu’il a fait partie de mes suggestions de cadeaux à l’émission Deux Filles le Matin… avec le papier de toilette Sudoku!

Ses Caractéristiques

Il contient  39 pochettes de vinyl clair pour voir les bagues et les boucles d’oreilles qui se trouvent à l’intérieur et 24 anneaux de suspension en velcro. Il est fait en polyester, une matière extrêmement résistante et comme si ce n’était pas assez, il est en forme de petite robe noire. Oh my god!

Son Prix

Il se détaille à 24.95$ chez Linen Chest. Les commentaires sur le site évoquent le fait que c’est cher pour ce que c’est. J’ai comparé le Porte-bijoux Petite robe noire par Umbra avec d’autres modèles qui se vendent entre 10 et 20$, et je peux vous dire que ce modèle-ci surpasse tous les autres en terme de qualité de confection.

Trouvez-le ici.