Le bonheur est dans La Prairie?

Capture d’écran 2014-11-27 à 12.24.42
PartagezShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0

Mon père et moi aimons les traditions.  Notre journée shopping à l’approche de Noël en est une que nous chérissons tout particulièrement.

Peu avant la fermeture des boutiques mardi soir, mon père s’est arrêté devant un comptoir beauté pour payer sa trouvaille de cadeau d’échange “à moins de 20$”. Ironiquement, il a choisi le comptoir d’une des crèmes les plus chères au monde, sinon la plus chère pour passer à la caisse.  Pour mon père, avant ce jour-là, La Prairie était une municipalité de la ride sud de Montréal. Pour les fanas de petits pots, La Prairie, c’est le top, du top, du luxe.

J’ai soulevé un pot pour lui montrer le prix: 870$ On en a profité pour faire notre blague préférée.  Celle qu’on dit en coeur, avec une expression de déception dans le visage,  devant un objet ridiculement hors de prix:

-Vous n’avez rien de plus cher?

La conseillère a éclaté de rire:

-Ça c’est rien, le 50ml est à 1200$!

Enfin une conseillère de boutique chic qui comprend que 870$, c’est d’abord le prix d’une d’hypothèque mensuelle.

Les crèmes La Prairie se divisent en 3 trois catégories: celle qui contient de la platine colloîdale, celle qui contient de l’or colloîdal 24 carats et, pour les foodies, celle qui contient du caviar. Menoum.

Qu’est-ce que l’or colloîdal? La réponse ici.

Dans les produits de beauté, les particules ultrafines d’or ou de platine agissent en gang pour améliorer l’élasticité de la peau, et réduire les rides.

La conseillère a pris un petit applicateur muni d’un cristal Swarovski et nous en a mis sur le dessus de la main. Testeurs de crème novices que nous sommes, on a commencé à la faire pénétrer.  Sur la main.

La conseillère, qui venait de nous donner pour au moins 20 piasses de crème:

-sur le visage! svp! sur le visage! Mon doux seigneur…!

-oh…

Mon père n’avait même pas terminé l’application sur son visage de jeune retraité:

-Est-ce que vous trouvez que j’ai rajeuni?

-…

-En tout cas je connais une seule personne qui ferait ce genre de dépense…

Et soudainement, la gentille conseillère s’était transformée en vendeuse:

-Qui qu’elle soit, de grâce, Monsieur, présentez-nous la!

J’ai pris la relève:

-Madame, à 1000$ le 50ml, disons un pot par deux mois, c’est 6000$ par année! Sur 10 ans, c’est 60 000$ de crème! Vos clientes peuvent bien être ridées! Elle a rit.

Nous sommes sortis. Mon père, après 3 coins de rue:

-Mais sérieusement, j’ai jamais eu la peau douce comme ça. Touche mon front.

-Non.

PartagezShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0

Commentaires